Les Annunaki auraient apporté la civilisation à l'humanité


D'antiques écrits datant de plus de 4500 ans prouveraient que des « géants » seraient descendus du ciel afin d'apporter la civilisation à l'humanité. Par le passé, des auteurs comme Sitchin, Gardner, et Bramley ont tous parlé des Nephilim et des fameux Annunaki.

Laurence Gardner (1943 – 2010), une historienne et linguiste britannique, s'était exprimée à ce sujet dans ses écrits :

« Tous les éléments écrits et graphiques confirment que les anciens Sumériens étaient absolument sincères quant à l’existence des Annunaki. Enki, Enlil, Nin-khursag et Inanna ont rempli des fonctions terrestres avec des tâches communautaires désignées. Ils étaient les patrons et les fondateurs ; ils étaient les professeurs et les juges; ils étaient les scientifiques et les faiseurs de rois. Ils ont été adorés en tant qu’Archontes et Grands Maîtres, mais ils n’étaient certainement pas les idoles d’un culte religieux ritualistique et une double culture divine est née par la suite. En fait, le mot qui a par la suit été traduit en tant qu'”adoration” ou “vénération” était évité, il voulait simplement dire “labeur/travail”. »

Les manuscrits sumériens évoquent la saga des Annunaki et d'Enki, Enlil, Ninki, Inanna, Ningishzida, Marduk et tant d'autres. Beaucoup de ces récits nous parlent d'un conflit qui a éclaté entre Enki et Enlil, les fils d'Anu, le dieu du ciel. Comme la Genèse biblique, ces écrits expliqueraient comment la mésentente entre ces deux êtres a affecté la vie sur Terre.

On y apprend que les Annunaki étaient les conseillers des dieux et des déesses. Ces derniers descendaient périodiquement de leurs trônes célestes afin de rendre visite à l'humanité. Aussi appelés Nephilim dans la Bible, ils étaient les fils des dieux. Ils possédaient une taille gigantesque et ont conquis le ciel et la Terre dans le but de guider l'humanité.

Les descendants de ces êtres surnaturels étaient de grands hommes tel qu'Abraham. Le Psaume 82 décrit ces « anges déchus » :

« 5 Ils n’ont ni savoir ni intelligence, Ils marchent dans les ténèbres; Tous les fondements de la terre sont ébranlés.
6 J’avais dit: Vous êtes des dieux, Vous êtes tous des fils du Très Haut. »

Dans Daniel 4:13, on apprend que les Annunaki sont aussi des « observateurs » :

« 13 Dans les visions de mon esprit, que j’avais sur ma couche, je regardais, et voici, un de ceux qui veillent et qui sont saints descendit des cieux. »

Le livre de la Genèse 6:1-14, nous explique que ces « géants » ont eu des descendants avec des êtres humaines :

« 1 Or, quand les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre et que des filles leur furent nées, 2 Les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils prirent des femmes d'entre toutes celles qui leur plurent. 3 Et l'Éternel dit: Mon esprit ne contestera point dans l'homme à toujours; dans son égarement il n'est que chair; ses jours seront de cent vingt ans. 4 Les géants étaient sur la terre, en ce temps-là, et aussi dans la suite, parce que les fils de Dieu venaient vers les filles des hommes, et elles leur donnaient des enfants: ce sont ces hommes puissants qui, dès les temps anciens, furent des gens de renom. »

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Une statue de la Vierge Marie pleure des larmes de sang


Les prêtres catholiques ont lancé une enquête officielle après qu'une statue de la Vierge Marie ait mystérieusement commencé à « pleurer des larmes de sang ».

Des centaines de fidèles ont afflué vers une ville éloignée en Argentine suite à la publication sur Internet et dans la presse de photos et vidéos de cette statue miraculeuse.

Les prêtres ont appelé au calme, mais les catholiques du monde entier pensent qu'il s'agit d'un « acte de Dieu ».

Alors que certains des fidèles croient que les larmes sont un miracle de Pâques, d'autres se sont dits préoccupés par le fait qu'il pourrait s'agir d'un « avertissement ou d'un châtiment ».

Les responsables de l'Église ont lancé une enquête pour savoir si nous avons vraiment à faire à un miracle.

La petite icône de la Vierge à la Rose Mystique se trouve à l'intérieur du domicile de la famille Frias Mendoza dans la Province argentine de Salta. C'est une radio locale de la ville de San José de Metán San a été la première à publier les détails concernant cet événement si étrange, qui a débuté le jour du Carême.

Le propriétaire de la statue a déclaré que Marie l'avait visité dans un rêve à « la veille du début du miracle ».

M. Mendoza a déclaré :

« C'était la première fois que quelque chose comme ça est arrivé et j'ai eu très peur. Je pensais que c'était une sorte de punition. »

Quelques heures plus tard, des images sont apparues. Sur celles-ci, on peut voir un liquide rouge coulant du visage de la statue.

Alors que cette nouvelle s'est répandue en Amérique du Sud, des centaines de curieux sont arrivés dans la petite ville afin de lui rendre hommage.

D'après les journaux locaux, la salle à manger de la famille est devenue un sanctuaire improvisé pour cette statue.

Cependant, la statue sera prochainement déplacée vers une église catholique locale pour permettre à davantage de chrétiens de lui rendre visite.

Le prêtre Ricardo Quiroga a expliqué :

« Beaucoup de gens viennent ici pour prier et allumer plusieurs bougies consacrées à la Vierge. »

« Si elle pleure à nouveau, nous devrons en référer aux hauts responsables de l'église. »

Mais le prêtre Julio Raúl Méndez a exhorté les gens à ne pas tirer des conclusions trop hâtives.

Il a déclaré qu'une enquête sera dirigée par l'église afin de chercher une explication scientifique avant de considérer ce phénomène comme étant surnaturel.

M. Méndez a expliqué :

« La première chose que va faire l'église est une analyse scientifique pour voir s'il y a une explication naturelle. »

« C'est alors seulement que l'on pourra considérer à la possibilité d'un phénomène surnaturel. »

Il y a eu de nombreux témoignages concernant des statues religieuses pleurant pendant de nombreuses années, mais un seul cas a été certifié par les autorités de l'Église catholique.

En 1984, après huit ans d'enquête, l’Église a confirmé le cas d'une statue en bois de Notre-Dame d'Akita au Japon qui fut découverte en train de pleurer du sang réel, de la sueur et des larmes.

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Publicité