Affichage des articles dont le libellé est Fantôme. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Fantôme. Afficher tous les articles

Une ancienne cour de justice hantée par plusieurs fantômes


Au Québec, le Vieux Palais de Justice de L'Assomption est célèbre pour être le théâtre de phénomènes inexpliqués. Ces dernières années, de nombreux chasseurs de fantômes sont venus enquêter sur cet endroit.

Certains spécialistes ont été époustouflés parce qu'ils y ont découvert, comme Patrick Sabourin, le fondateur de l'organisation APPA paranormal, qui possède déjà 10 ans d'expérience dans le domaine.

A la suite de longues investigations, il a été découvert que l'esprit d'un déserteur qui cherchait à échapper à la conscription lors de la Première Guerre Mondiale, vivrait dans le grenier central du bâtiment.

En outre, le fantôme d'un juge ainsi que celui d'un curé malicieux qui grifferait les visiteurs osant le provoquer habiteraient également dans ce lieu si étrange.

Ce bâtiment, construit au XVIIIème siècle, a connu plusieurs vies. Autrefois, il s'agissait d'un bureau d'enregistrement avant de devenir un magasin La Baie, un hôtel de ville, un bureau de circonscription, un centre communautaire, une clinique externe du CLSC, et enfin un endroit servant à loger de nombreuses familles.

Il a ensuite été laissé à l'abandon par la ville de L'Assomption entre 1979 et 1986. Ce vieux palais a été acheté et restauré par le grand-père de Marc-Antoine Jussaume, Maître Antoine Mayrand, en novembre 1986, avec la complicité de Jacques Parizeau, ancien premier ministre du Québec et Jacques Dupuis, ancien maire de Repentigny.

Marc-Antoine témoigne :

« J’ai vécu plusieurs choses anormales ici. Un tiroir s’est renversé tout seul devant moi. Des visiteurs se sont fait grafigner par le curé. On entend le bruit de billes qui roulent sur le sol, des voix et des craquements. On est témoin de portes et de fenêtres qui ouvrent et ferment subitement. On voit des boules de lumière, aussi. »

Des journalistes du Journal de Montréal se sont rendus sur place pour constater par eux-mêmes la véracité de ces phénomènes. Au cours de cette visite, l'un des membres de l'équipe a vu une marque rouge apparaître sur son visage alors qu'il se trouvait dans la salle de cour. Une toile est mystérieusement tombée au-dessus du foyer dans l'entrée du bâtiment.

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Le fantôme d'un tueur filmé dans une prison britannique


Un chasseur de fantômes croit fermement avoir filmé une mystérieuse « silhouette fantomatique d'un tueur exécuté pour avoir impitoyablement assassiné son ex-petite amie ».

Cette vidéo nous montre un fantôme regarder l'objectif de la caméra à l'intérieur de la prison de Bodmin dans le comté des Cornouailles (en Angleterre), où de nombreux criminels notoires étaient régulièrement exécutés.

Tony Ferguson affirme que cette mystérieuse goule serait le fantôme de William Hampton, un meurtrier jaloux qui a tué sa jeune petite amie après qu'elle l'ait largué.

Hampton fut la dernière personne à être pendu dans cette prison en 1909.

Tony, un chasseur de fantômes de 32 ans, était avec sa femme Bev, 50 ans. Ils étaient en train d'enquêter dans cette prison quand ils ont posé leur caméra et ont filmée cette chose surnaturelle.

Sans s'en rendre compte, ils l'avaient placé au bon endroit pour capturer un « véritable esprit ».

Tony est certain que cette silhouette au visage blanc et vêtue de noir est un fantôme.

Quelques instants plus tôt, Tony avait demandé à l'esprit de William, dont le nom était écrit sur une plaque, de se manifester.

Tony, qui vit à Southampton, a déclaré :

« C'était fou, j'ai enquêté sur de nombreux endroits et j'ai vu beaucoup de choses, mais je n'ai jamais vu une activité paranormale comme celle-ci. Je ne peux pas l'expliquer. »

« Ça m'a vraiment choqué et ça n'arrive pas normalement. D'habitude, je ne suis pas effrayé ou angoissé. »

« Mais j'essaie toujours de rester sceptique sur ce que je vois et d'essayer de démystifier tout ce que je capture, de cette façon je m'assure que c'est réel car il y a peut-être une explication normale. »

« Mais je pense que c'est un véritable cas de hantise. Il y a beaucoup d'esprits résiduels piégés dans cette prison et beaucoup de gens ont vu ce fantôme en personne autour de cet endroit. »

« Il ne paraît reconnaître pas ceux qui le voient, ce qui me fait penser qu'il s'agit juste d'un fantôme résiduel, piégé là. »

« C'était juste par hasard que nous avons placé notre caméra à cet endroit et nous avons filmé le moment où il est passé. »

« Nous n'étions pas capables de démystifier quoi que ce soit quand nous sommes revenus la nuit suivante, c'est ce qui était si choquant. »

Tony est catégorique : il n'y avait personne dans la prison pendant qu'ils étaient là, donc il est convaincu que ce qu'il a filmé était un vrai fantôme.

Après avoir revisité la prison le mardi soir et demandé au personnel de l'établissement de vérifier les images de vidéosurveillance pour s'assurer que personne d'autre n'était entré dans le couloir, il prétend que ces images ne peuvent pas être discréditées.

Tony poursuit :

« L'endroit était très actif quand nous y étions. Nous y sommes retournés le lendemain pour essayer de démystifier nos images comme je le fais toujours. »

« Quand je suis retourné là-bas le mardi soir, il y avait une atmosphère différente dans cet endroit. J'ai construit une relation particulière avec l'histoire de ce lieu et avec ce fantôme»

« Les esprits apprennent notre manière de travailler et nous apprenons comment ils fonctionnent. Mais ils étaient encore plus actifs mardi, j'avais la tête qui tourne, comme s'ils savaient que nous étions là à cet instant, c'était très atmosphérique. »

« Mais il n'y avait personne du tout qui aurait pu passer devant nous. Nous ne pouvons pas travailler quand il y a des gens autour. De ce fait, nous avions l'endroit entièrement pour nous. »

« Le personnel a vérifié la vidéosurveillance dans la zone près de l'endroit où cette silhouette a été repérée. Ils ont été choqués de voir que personne n'y était venu. »

« Croyez-le ou non, je ne l'ai pas vu cette nuit-là. Je ne l'ai remarqué que le matin quand j'ai commencé à éditer ces images. Je me suis demandé ce que c'était. Quand je l'ai remarqué, j'en ai été choqué. »

La prison de Bodmin a été construite en 1779. 55 exécutions y ont eu lieu. William, quant à lui, a été pendu.

William, 24 ans, avait été reconnu coupable du meurtre de sa petite amie âgée de 16 ans et prénommée Emily, après qu'elle ait tenté de mettre fin à leur relation.

Henry Pierrepoint était le bourreau du jeune homme. Ce dernier était le père d'Albert Pierrepoint, le bourreau le plus célèbre du Royaume-Uni, qui aurait lui-même pendu 435 personnes.

Tony explique :

« Le nom de William m'est apparu alors que je lisais des plaques sur le mur de la prison. Quand j'ai lu son nom, quelques orbes sont apparues et l'atmosphère a changé. »

« Les lumières se sont éteintes d'elles-mêmes. Même les techniciens qui étaient de service ce jour-là ne savaient pas ce qui c'était passé car les lumières étaient restées allumées à l'étage. De ce fait, ils ne pouvaient pas expliquer ce qui c'était passé. Ils ont dit que rien ne semblait faux et ils ne savaient pas pourquoi ces lumières s'étaient soudainement éteintes à l'endroit où nous étions. »

« Nous avons montré ces images aux gens qui travaillaient là-bas. Ils en ont été choqués, ils ont prétendu que les phénomènes surnaturels étaient plutôt rares ces derniers temps. »

« Nous allons faire des recherches sur William, mais ce qui nous est arrivé correspond certainement à ce que d'autres ont déjà vécu là-bas. »

Plutôt qu'une rencontre fortuite, Tony pense que pour attraper une apparition fantomatique comme celle-ci, il est nécessaire de développer une relation particulière avec le lieu et les esprits qui le hantent.

Tony explique :

« J'ai vu beaucoup de choses dans la prison de Bodmin auparavant mais j'ai perdu toutes les photos. »

« J'enquête de façon différente des autres groupes qui se consacrent au paranormal. Je n'utilise pas beaucoup d'équipement. J'y vais et j'essaie de communiquer avec eux et de leur demander des choses qui sont importantes pour eux. »

« C'est pourquoi je lisais ces plaques. J'ai lu leurs noms pour attirer leur attention. C'est ainsi que j'ai pu filmer quelque chose de si clairement dans cette vidéo. »

William fut le dernier homme à être pendu dans le comté des Cornouailles. La dernière pendaison au Royaume-Uni a eu lieu en 1964.


Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Elle photographie un fantôme et un étrange corbeau dans un hospice


Une mère de famille a pris une mystérieuse photo sur laquelle on peut voir la « Grande Faucheuse » ainsi qu'un corbeau qui attendent dans le couloir de l'hospice où se trouvait son père, quelques heures avant sa mort.

Sharron Coll était avec son père sur son lit de mort dans un hospice près de Doncaster, une ville située dans le comté du Yorkshire du Sud, avant qu'il ne succombe à un cancer de l'intestin.

Elle a pris les photos en 2013 mais a décidé de ne les partager que maintenant pour réconforter ceux qui ont perdu des êtres chers.

Sharron, une mère de six enfants, était, à l'origine, effrayée. Mais au fil des années, elle a commencé à voir cet étrange homme fantomatique et cet oiseau comme des gardiens qui attendaient d'aider son père, Roy Crank, après sa mort.

La jeune femme, âgée de 43 ans, vit maintenant près de Chippenham, dans le Wiltshire. Elle a raconté :

« Ces photos sont très personnelles et m'ont beaucoup réconforté depuis que j'ai perdu mon père. »

« Apparemment, les corbeaux et les corneilles sont censés être un signe de mort. »

« Mais il n'y avait pas de corbeaux là-bas - c'était un hospice, il n'y avait rien à part le fauteuil roulant. »

« Je m'occupais de mon père à l'hospice et c'était étrange parce qu'il regardait sans cesse dehors. Il ne pouvait plus parler correctement vers la fin, donc il ne pouvait pas expliquer ce qu'il me montrait, mais il était terrifié. Je pensais que c'était juste un effet de ses médicaments. »

« Je revenais juste des toilettes, et c'est à ce moment-là que j'ai vu cette silhouette. J'avais un peu peur, et il m'a fallu un certain temps pour comprendre cela. »

« Je l'ai vu et cela m'a un peu ébranlée pour être honnête, j'ai trouvé cela un peu troublant mais j'ai quand même pris une photo. »

« Cependant, je ne pouvais pas voir cet oiseau. Je suis retournée dans la chambre. Mon père est décédé quelques heures plus tard. »

Sharron, dont les six enfants ont entre 11 et 26 ans, a ajouté :

« Les images pourraient réconforter ceux qui perdent des êtres chers, car ils pourraient être rassurés de voir qu'il pourrait y avoir quelqu'un qui les attend dans l'au-delà. »

« C'est pourquoi je les ai partagées en ligne. J'espérais qu'elles pourraient apporter du réconfort à certains. Mais les gens peuvent se faire leur propre idée quand ils les verront. »



Les corbeaux dans le folklore

Les corbeaux sont traditionnellement considérés comme un mauvais présage et sont liés à la mort depuis des siècles. Les oiseaux noirs sont associés aux âmes mortes et perdues. Dans le folklore suédois, ils sont les fantômes de personnes assassinées qui n'ont pas eu de sépulture chrétienne. Dans les récits germaniques, ces oiseaux sont les âmes des damnées.

En Angleterre, une légende affirme que le pays tombera si les corbeaux de la tour de Londres sont retirés.

Dans la mythologie grecque les oiseaux sont censés être un symbole de malchance et des messagers de la mort. Mais les corbeaux symbolisent aussi la transformation. Ils sont associés à la mort mais aussi à la création du monde, à la liberté et sont vus comme un don du soleil.

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un fantôme sans tête photographié à Bristol


Un ouvrier a raconté avoir repéré un fantôme sans tête portant un bébé dans les bras alors qu'il visitait un sous-sol sombre et angoissant.

Chris Chalker et son collègue ont dit qu'ils travaillaient à Portland Square, une propriété située à Bristol, en Angleterre, quand ils prétendent avoir vu ce mystérieux esprit effrayant.

Il a décidé de filmer le sous-sol du bâtiment et dans les images, de petits objets blancs semblent passer devant la caméra.

Dans la vidéo, il est difficile de distinguer clairement ce qui est véritablement filmé, puisqu'on ne peut voir rien d'autre que des choses blanches indistinctes qui défilent devant la personne qui filme.

Une forme floue blanche semble se déplacer devant la caméra près d'un mur dans le sous-sol.

De temps en temps, la caméra fait demi-tour et on peut voir Chris, portant un casque de chantier équipé d'une torche, dans l'obscurité.

À l'aide d'un logiciel spécial, il a ensuite soigneusement réexaminé ses images et a pensé qu'il pouvait voir plusieurs formes et un fantôme sans tête portant un bébé.

Il a déclaré au Bristol Post :

« Des choses ont commencé à se produire, alors j'ai filmé et j'ai obtenu tout ça. »

« La première fois que quelque chose d'étrange s'est produit, c'était quand mon collègue avait laissé un paquet de tabac dans un sac dans le coin de la pièce pendant la nuit. Le matin il y avait une vingtaine de trous dessus. »

« Après qu'une ampoule s'est brisée au-dessus de nous, nous sommes partis, puis nous sommes redescendus et une autre ampoule est apparue au loin. Elle n'était pas auparavant. »

Le maçon s'est penché sur l'histoire de la maison et son expérience. Il pense que ce bâtiment a des liens avec le commerce des esclaves.

Il prétend que la famille qui a vécu là-bas pourrait avoir eu des esclaves qui logeaient dans le sous-sol.

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Il photographie le fantôme qui le hante depuis des mois


Le propriétaire d'un appartement prétend être hanté par un « fantôme » qu'il a baptisé « Dear David ». Il a récemment partagé une photo sur laquelle apparaîtrait ce qu'il affirme être un enfant démoniaque qui était en train de le regarder dans sa chambre.

Adam Ellis vit à New York. Il affirme être hanté par le fantôme d'un enfant mort qui essaie désormais de le tuer. Cet enfant démoniaque a apparemment commencé à lui apparaître en rêves, avec une tête déformée et rétrécie. Cet être venait à lui à chaque fois qu'il s'endormait.

Après avoir partagé les photos de ces phénomènes surnaturels au mois d'août 2017, l'histoire Adam est rapidement devenue virale.

Trois mois plus tard, il a partagé son cliché le plus effrayant. Sur celui-ci, on peut un terrifiant spectre assis dans sa chambre en train de le regarder fixement.

« La nuit dernière, j'ai encore rêvé de lui. C'était presque exactement la même chose que la première fois que je l'ai vu. »

Il a dit que l'enfant démoniaque s'est glissé sur une chaise tandis qu'Adam était paralysé sur son lit et incapable de bouger.

Il a alors essayé d'enfin obtenir une preuve que cet être pervers est bien réel. Il a ainsi commencé à prendre des photos avec son téléphone portable de ce démon.

« J'ai pensé : 'Si David est sur le point de me tuer, peut-être que je peux au moins obtenir des preuves avec mon téléphone'. J'ai commencé à prendre des photos dans l'obscurité. »

Il a raconté que le démon est descendu de la chaise et a commencé à marcher vers lui d'un air menaçant.

Finalement, il s'est retrouvé nez à nez avec lui marmonnant dans son oreille avant de s'éloigner.

Quand Adam s'est réveillé, il a laissé échapper un soupir de soulagement, jusqu'à ce qu'il vérifie son téléphone et se rende compte que ces images étaient bien réelles.

Ces clichés effrayants semblent montrer la silhouette d'un enfant assis sur une chaise qui regarde fixement l'objectif de la caméra, exactement comme Adam l'avait décrit dans ses rêves.

Adam documente les activités fantomatiques de « Dear David » depuis août 2017. Cette histoires a captivé des milliers de personnes essayant désespéramment de comprendre ce qui se passe. L'homme a, entre autres, raconté que ses chats regardaient vers la porte à minuit tous les soirs, qu'il recevait de nombreux et mystérieux appels anonymes sans personne au bout du fil, et que son café local paraissait étrangement fermé.

Après quelques semaines de silence, Adam est revenu sur Twitter le mois dernier pour partager les deux derniers événements effrayants qui se sont produits, affirmant que « Dear David » était de retour pour le tourmenter.

Le dessinateur a expliqué qu'un de ses amis était venu chez lui pour « purifier » l'endroit.

Il a reçu des offres de nombreux médiums professionnels et d'émissions de télévision consacrées à la chasse aux fantômes, Adam a dit avoir refusé toutes ces offres parce qu'il voulait éviter de « médiatiser » ce qui lui arrive.

Adam a ensuite dit à aux 501 000 personnes qui le suivent que pendant un certain temps, les choses semblaient être revenues à la normale, après plusieurs mois d'angoisse croissante.

« Les chats ne se rassemblaient plus devant la porte. J'ai cessé d'avoir des rêves. Tout semblait commencer à se terminer. »

Mais tout a changé quand Adam est passé devant un entrepôt abandonné sur le chemin du travail. Fait intéressant, l'entrepôt est apparu dans plusieurs de ses rêves impliquant « Dear David » auparavant.

Selon Adam, il s'agissait d'un dépôt de réparation de chariots alimentaires, qui a soudainement été vidé, apparemment sans aucun avertissement préalable, après que le fantôme ait commencé à hanter son appartement. Le dessinateur a aussi dit qu'il avait fait un jour un rêve dans lequel « Dear David » le traînait à l'intérieur d'un entrepôt vide.

Adam a dit qu'il passait devant l'entrepôt quand il a remarqué quelque chose d'inhabituel.

Cette fois, la porte de métal était grande ouverte, la lumière du soleil y pénétrait. L'entrepôt était encore presque vide. Sauf une chose, écrivait-il. « Il y avait un corbillard garé près du mur du fond ».

Le dessinateur a partagé une photo de ce corbillard stationné dans cet entrepôt vide.

Bien qu'il pensait que cette observation était « étrange », Adam n'y a pas prêté attention, jusqu'à ce qu'un autre événement inhabituel se produise …

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Le fantôme d'un acteur photographié dans un théâtre


Graham Lay regardait la pièce « Mamma Mia » aux premières loges au Sunderland Empire Theatre au mois d'octobre 2017 quand il affirme avoir vu, de ses propres yeux, un fantôme.

Le fantôme de Sid James, un acteur britannique décédé en 1976, a récemment été filmé à quelques mètres seulement de l'estrade où il est décédé d'une crise cardiaque. C'est un amateur de théâtre qui a pris ces images déconcertantes pendant l'entracte.

L'homme, âgé de 48 ans, a raconté qu'il a photographié un orbe blanc et rougeoyant qui se déplaçait de manière « imprévisible » ricochant autour de la fosse d'orchestre. Le témoin croit que c'était l'esprit de l'acteur comique qui a perdu la vie sur cette même scène il y a 41 ans.

Graham, qui vit à Sunderland, est catégorique : ce n'était pas de la poussière, un insecte ou un effet de lumière.

Il raconte :

« C'était vraiment bizarre, je me suis assis là et j'ai décidé de prendre une photo car je n'avais jamais eu de sièges juste devant et je n'avais donc pas pu voir la fosse d'orchestre. »

« Pendant que je prenais la photo, j'ai remarqué que ces deux boules de lumière clignotaient et bougeaient vraiment, très vite. »

« C'était très bizarre car on ne pouvait pas les voir à l'œil nu, seulement à travers l'appareil photo. Ils bougeaient d'une manière qui n'était pas naturelle. Cela ne ressemblait en rien à un papillon de nuit ou à n'importe quel insecte. »

« Ce n'était définitivement pas des résidus ou de la poussière - il n'y a pas d'explication logique. »

Le témoin qui travaille au NHS (« National Health Service », le système de la santé publique du Royaume-Uni) admet qu'il était particulièrement « sceptique » mais prétend que cette photo l'a fait changer d'avis.

« Je suis assez sceptique mais cette expérience a changé mon état d'esprit. »

« J'aime l'idée que c'est Sid James, car c'était un personnage si vivant dans des films comme 'Carry On'. Il est logique qu'il soit comme cela de l'autre côté, surtout qu'il se pointe près de la scène comme ça. »

« Cela m'a rendu plus enclin à croire aux esprits et à l'au-delà. »

Graham était assis seul alors que ce spectacle surnaturel se produisait devant ses yeux ébahis. Sa sœur, Joan Johnstone, qui l'accompagnait était aux toilettes. Au moment où elle est retournée s'asseoir sur son siège, les orbes avaient disparu.

Graham a ajouté :

« Cette expérience, en plus de regarder des émissions comme Most Haunted, m'a rendu plus ouvert à l'idée de l'existence des esprits»

« C'est un théâtre très apprécié et cette expérience n'était pas effrayante»

Sid James a succombé d'une crise cardiaque sur scène lors de la soirée d'ouverture de la comédie The Mating Season le 26 avril 1976. Il avait 63 ans.

On dit que son esprit, avec les fantômes de deux autres femmes, hantent ce théâtre de style édouardien.

On raconte qu'après qu'il ait joué sur cette même scène en 1989, le comédien Les Dawson a refusé de retourner dans ce théâtre à nouveau puisqu'il aurait rencontré l'esprit de Sid.

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Elle pense avoir photographié le fantôme de son défunt fils


Un petit garçon, qui est mort à seulement 10 semaines, est apparu sous la forme d'un fantôme lors d'un feu d'artifice. C'est sa mère en deuil qui a révélé cette incroyable histoire.

Les parents de Ralphie Plant, Nicole et Ricky, avaient invité leur famille à leur domicile à Loughborough (une ville du comté de Leicestershire, dans le centre de l'Angleterre) pour célébrer ce qui aurait dû être le deuxième anniversaire de leur défunt fils.

Ils croient qu'une photographie de l'un des feux d'artifice nous montre des flammes prendre mystérieusement la forme d'un célèbre personnage de télévision pour enfants surnommé « Fireman Sam » (« Sam le pompier », en français).

Les deux parents Nicole et Ricky sont convaincus que leur fils, Ralphie, est venu à la fête habillé en « Sam », qui est le personnage favori de son frère aîné Riley-Lee.

Nicole, âgée de 28 ans, a raconté :

« J'ai mis mes photos sur Facebook et quand je l'ai repéré, j'étais époustouflée. »

« Je l'ai posté sur une page consacrée aux fantômes et aux anges et d'autres personnes étaient d'accord avec ce que je pouvais voir. »

« Je sais qu'il est venu à la fête et qu'il s'est déguisé en pompier Sam parce qu'il aime son grand frère et qu'il est toujours avec lui. »

« Quand je regarde la photo, je vois aussi un petit halo et des ailes d'ange. »

« Les gens pensaient que j'étais folle, mais je ne pense pas qu'ils puissent le dire après avoir vu cette photo. »

Ce n'est pas la première fois que Nicole sent que l'esprit de son fils l'accompagne.

Elle poursuit :

« Je le vois tous les jours dans les petits signes qu'il m'envoie. J'avais un vieux micro-ondes et chaque fois que je l'utilisais, le compte à rebours s'arrêtait à sept au lieu d'aller jusqu'à zéro. »

« Ralphie est né le 7 novembre, alors je me suis dit que c'était vraiment étrange. »

« Puis, il y a environ trois mois, après avoir déménagé, j'ai eu un nouveau micro-ondes et il a fait la même chose - chaque fois que je l'utilise, le minuteur s'arrête à sept. »

Ce n'est pas non plus la première fois que Ralphie apparaît sur des photos, affirme Nicole.

« J'ai emmené Riley-Lee à Stonehurst Farm à Mountsorrel une fois et j'ai posté une photo de lui sur Facebook. »

« Quelqu'un a remarqué qu'il y avait quelques petites étoiles au-dessus de sa tête. C'était un signe de Raphie pour nous dire qu'il est toujours avec nous. »

Ralphie est décédé le 16 janvier 2016, huit jours après avoir être sorti du Nottingham Children's Hospital pour se rendre au Queen's Medical Centre.

Une enquête a conclu plus tard qu'il souffrait de problèmes respiratoires causés par un virus.

Depuis, Nicole et Ricky ont eu un nouveau bébé, Radley, qui est né six semaines plus tôt en novembre de l'année dernière et qui avait aussi besoin de soins spéciaux.

Il avait une valve bloquée dans son cœur et a été soigné dans l'unité néonatale du Leicester Royal Infirmary pendant trois semaines avant d'être jugé assez bien pour rentrer à la maison.

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Le fantôme d'une femme photographié à travers un miroir


Un homme, qui prenait en photo un objet qu'il souhaitait vendre sur le site Internet de vente en ligne TradeMe, pense avoir photographié, sans le savoir, le fantôme d'une femme.

Sur la photo qui nous intéresse présentement, on peut voir un homme en train de photographier un grand miroir en mosaïque dans le but de le vendre. Très distinctement, on peut remarquer, derrière lui, une mystérieuse silhouette transparente.

Ce cliché a été pris à l'intérieur d'une maison située à Kaiapoi, dans le district de Waimakariri, au nord de Christchurch, en Nouvelle-Zélande.

Le vendeur a été interrogé par un acheteur potentiel sur ce « fantôme amicale » qui semble hanter cette maison. Hélas, il n'a pas pu fournir d''explication.

Le témoin a précisé que cette photo avait été prise à l'aide d'un téléphone portable et qu'elle n'avait pas été modifiée numériquement.

La vente aux enchères de l'objet a attiré plus de 57 personnes.

Le porte-parole de Trade Me, Logan Mudge, n'a pas voulu entrer dans le débat quant à la légitimité de l'image. Il explique :

« Nous n'avons jamais vu de fantôme utiliser comme outil marketing auparavant, mais cela semble être efficace, ce miroir a gagné beaucoup plus d'attention que la normale. »

« Nous ne sommes pas des experts en fantômes, alors nous détesterions discuter éternellement sur la validité ou non de cette goule. »

« Il n'est pas évident de savoir, à partir de la description fournie, si le fantôme vit avec ce membre ou s'il vient avec le miroir. »

« Nous conseillons vivement à nos membres de faire preuve de diligence raisonnable avant d'amener un poltergeist potentiel chez eux. »

En 2010, deux flacons censés avoir contenu les esprits de fantômes exorcisés d'une maison de Christchurch ont été mis en vente par une femme habitant à Christchurch, Avie Woodbury.

Les flacons de verre ont été vendus pour 2832 $ dans une vente aux enchères qui a attiré plus de 200 000 vues.

La société de cigarettes électroniques Safer Smoke New Zealand a remporté l'enchère. L'argent a été donné à la SPCA Christchurch (une association de protection des animaux), moins les frais de 120 $ pour l'exorciste.

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Le fantôme d'Elvis Presley photographié à Dundee ?


Un grand-père affirme avoir photographié le fantôme d'Elvis Presley. Cette mystérieuse silhouette a été repérée sur le toit de la maison d'un voisin. Est-ce une véritable apparition inexplicable ou simplement une illusion d'optique ?

Murray McHardy, un chauffeur de taxi âgé de 57 ans, se préparait pour aller travailler quand il a repéré cette apparition depuis sa chambre. L'homme, qui vit à Dundee au nord-est de l’Écosse, raconte ce qui s'est passé :

« J'ai regardé par la fenêtre et j'ai remarqué une silhouette. »

« J'ai pris la photo afin de pouvoir zoomer dessus et j'ai essayé de deviner de qui il pouvait s'agir. »

Murray, qui est un grand-père de six petits-enfants, a mis en ligne un étrange communiqué sur Facebook. Son histoire a suscité un vif débat parmi les internautes. En effet, certains pensent que le personnage qui semble être assis à côté de la cheminée ressemble au 'King', tandis que pour d'autres il possède des ressemblances avec Robert Burns, l'un des plus célèbres poètes écossais qui a vécu au XVIIIème siècle.

Murray a ajouté :

« J'ai eu tellement de commentaires à ce sujet et des gens me donnaient différentes suggestions. Certaines personnes ont dit que l'on peut y voir Elvis mais, au début, j'ai pensé à Robert Burns. »

« J'ai posté la photo mercredi dernier [1er novembre 2017] et il y a toujours des gens qui m'en parlent, certaines personnes pensent que c'est faux et que j'ai édité la photo. »

« Je ne l'ai pas [modifié], c'est là et vous pouvez le voir avec vos yeux, c'est juste un peu amusant. C'est juste une question de perception. »

« Je l'ai montré à ma femme et elle pouvait le voir aussi. Je ne peux pas croire que je viens juste de le remarquer. »

« Il s'agit juste d'une histoire de perception et de ce que les individus perçoivent. »

Est-ce simplement une illusion d'optique ? Peu d'internautes en sont convaincus et davantage de personnes pensent à un véritable fantôme.

Elvis est toujours considéré comme le roi du rock and roll 40 ans après sa mort en 1977. Les ventes de ses albums sont estimées à plus de 600 millions à travers le monde entier.

Cette histoire survient au même moment où une jeune mère de famille a été forcée de mettre sa maison en vente parce que celle-ci serait l'un des lieux les plus hantés de Grande-Bretagne.

Vanessa Mitchell a décidé de fuir la maison avec son bébé en 2008. Elle avait trop peur de revenir après avoir été terrorisée par des fantômes.

La jeune femme, âgée de 44 ans, avait acheté cette maison connue sous le nom de 'The Cage' et située à St Osyth (dans le comté de l'Essex), en 2004. Sur le coup, elle n'a pas réalisé qu'elle était hantée.

Sa maison était autrefois une prison médiévale et a accueilli les victimes de l'une des chasses aux sorcières les plus célèbres d'Angleterre au 16ème siècle. Au cours de cette traque, huit femmes sont mortes après avoir été accusées de pratiquer la magie.

Vanessa, qui a aussi un fils de dix mois, a déclaré :

« La maison est tellement hantée que je n'ai pas pu y habiter depuis 2008. »

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un poltergeist filmé dans un vieux théâtre en Angleterre



Des passionnés de phénomènes paranormaux étaient en train d'enquêter à l'intérieur d'un théâtre où 25 personnes ont perdu la vie. Sur place, ils ont filmé le moment terrifiant où la feuille d'un script s'envole mystérieusement.

Tim Matthews et son équipe de chasseurs de fantômes du 'South Yorkshire Ghost Hunters' visitaient le Old Nick Theatre situé à Gainsborough, dans le Lincolnshire (en Angleterre), au mois d'octobre 2017. Les spécialistes ont pris soin de filmer leur enquête.

L'homme, qui travaille pour le compte d'une station-service à Sheffield, a eu la « chair de poule » quand il a examiné les images prises cette nuit-là. En effet, sur celles-ci, il a repéré ce qui ressemble à un simple morceau de papier se déplacer étrangement à travers la pièce.

Quand ce père de famille âgé de 36 ans a mis la vidéo en ligne, il raconte que personne n'a été capable d'expliquer quel était cet objet, ou comment il pouvait bouger de la sorte. C'est pour cette raison qu'il a décidé de montrer au monde sa « preuve » qu'il y a des esprits qui hantent l'auditorium du théâtre.

La vidéo nous montre plusieurs des membres de l'équipe prenant part à cette chasse aux fantômes, apparemment béatement inconscients de la présence de cet objet qui semble passer devant eux depuis le côté cour.

Plus tôt cette nuit, Tim prétend avoir pris une photo d'un « fantôme » sortant d'un des vestiaires, qui, selon lui, aurait pu être une ancienne actrice sur le site.

Tim explique :

« Cette chose m'a donné la chair de poule et je suis étonné que nous ayons filmé quelque chose, je pense vraiment que c'est de nature paranormale, même si je ne l'ai même pas vu à ce moment-là. »

« J'avais un peu peur si j'étais honnête parce que je ne suis pas sûr de ce que c'était - peut-être un vieux scénario d'une pièce de théâtre ? »

Tim admet que c'est seulement quand il l'a partagé ces images en ligne que quelqu'un a repéré la présence de cet objet ambulant et le lui a fait remarquer.

Tim poursuit :

« J'ai mis la photo sur le groupe que nous avons sur les réseaux sociaux et quelqu'un m'en a parlé et quand je l'ai de nouveau regardé, je ne savais pas trop ce que c'était. »

« Personne dans le groupe n'avait la moindre idée de ce que c'était, mais cela venait du côté de la boîte de l'enregistreur vidéo numérique (DVR) sur le côté gauche [scène à droite]. »

« Tout ce film a été tourné avec un éclairage infrarouge et quand j'ai regardé le film, j'ai supposé que cela ressemblait à un bout de papier. »

« Ça aurait pu être un vieux scénario de théâtre mais je ne fais que supposer. »

« Le truc, c'est que si quelqu'un l'avait jeté, sa trajectoire aurait été complètement différente sur la vidéo. Mais, comme on peut le voir, l'objet part en ligne droite et personne ne l'a 'jeté'. »

« C'est effrayant parce que, vu que je ne l'ai remarqué qu'en visionnant les images après coup, nous n'avons pas vu l'objet de nos propres yeux dans la nuit - et nous ne le verrons probablement jamais. »

« Je pense que j'étais plus curieux que qui que ce soit. Je pense juste que c'est excitant d'avoir capturé un phénomène paranormal à la caméra. »

Tim a dit que quand il a partagé les images avec ses collègues chasseurs de fantômes, ils ne pouvaient pas comprendre ce que c'était non plus.

« Je pense qu'ils avaient remarqué exactement les mêmes choses que moi, ils disaient qu'ils avaient trouvé des preuves de paranormal à l'aide de la caméra, mais ils ne peuvent pas dire ce que c'était. »

« Certes, je ne suis pas arrivé à des conclusions et c'est toujours un mystère pour nous. Maintenant sur ce que c'est en réalité, je pense que vous ne pouvez que le classer dans le surnaturel. »

Tim a raconté qu'il a également repéré une présence fantomatique sortant d'un des vieux vestiaires ce soir-là et qu'un de ses amis chasseurs de fantômes a réussi à obtenir une photo.

« Au début de la nuit, juste après le tournage d'une partie de la soirée, il y a quelque chose qui est passée. Une femme est apparue derrière l'un des vestiaires, je pense. »

« Cette femme était la dernière personne dans cette pièce particulière du théâtre et personne d'autre n'y est entrée - donc ça devait être un fantôme. »

« Je ne suis pas sûr si cette silhouette fantomatique était une actrice ou pas, mais c'était vraiment effrayant. »

Le Old Nick Theatre de Gainsborough organise des soirées paranormales ouvertes aux chasseurs de fantômes et au grand public.

Tim explique :

« C'était un poste de police, c'est pourquoi on l'appelle le Old Nick - c'est maintenant un théâtre et un musée qui organise des 'nuits fantômes' ».

« Je ne filmais pas toute la nuit, je filmais juste à des moments aléatoires mais il existe d'autres récits de hantises concernant ce théâtre. »

Certains membres du personnel ont dit avoir vu des étranges apparitions et avoir entendu parler d'autres événements fantomatiques.

« Certains d'entre eux ont dit qu'ils avaient verrouillé les portes et que certains verrous s'étaient 'déverrouillés' sans personne pour le faire. »

« Je suppose qu'avec son passé en tant que poste de police, il aurait pu être hanté par un ancien policier qui ouvrait régulièrement les portes des cellules quand il y travaillait. »

« Certes, avec ce genre de phénomènes de hantises, beaucoup tentent de deviner ce qui se passe, mais c'est très excitant. »

« Cette nuit-là, nous faisions une séance de spiritisme avec des tables tournantes et nous avons même fait un 'pendule humain' des personnes testent les esprits et se balancent en avant et en arrière. Ce soir-là, des gens ont senti que quelque chose les berçait. »

« Cela doit relever du paranormal. »

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Publicité