Affichage des articles dont le libellé est Extraterrestre. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Extraterrestre. Afficher tous les articles

Un OVNI et ses occupants photographiés en Floride


Le 12 janvier 2017, une soucoupe volante a été photographiée en Floride. Cet OVNI possédait un grand hublot de forme rectangulaire à travers lequel deux occupants étaient visibles.

Cette photo extraordinaire a été prise par un homme uniquement connu sous le nom de JP. Il raconte qu'il a mystérieusement été contacté par télépathie alors qu'il se trouvait dans une résidence située à environ 10 km d'Orlando. Cette voix lui demandait de sortir dehors et de regarder en direction du ciel.

C'est à ce moment-là, qu'il a vu cet OVNI où, à l'intérieur, se trouvait deux extraterrestres de type nordique « à l'aspect humain ».

Il raconte :

« Aujourd'hui, à 6 heures, j'ai eu un contact incroyable ... J'ai reçu des messages télépathiques alors que j'étais à l'intérieur de la maison.

Elle me demandait si je voulais les voir. J'ai alors négocié avec eux et leur ai demandé si je pouvais prendre une photo. Je leur ai dit que c'était vraiment important pour que cette histoire soit crédible aux yeux de tous.

La voix dans ma tête que j'ai entendu était des Nordiques [une race d'extraterrestre, NDLR] que j'avais déjà rencontré au Brésil. [En 2008, JP a raconté avoir rencontré des extraterrestres au Brésil.]

Ils [les aliens, NDLR] travaillent avec l'armée de l'air des États-Unis. Ils font des missions autour de l'Antarctique depuis l'espace. Ils ont aussi fourni une technologie surpuissante à l'armée de l'air.

Cette technologie permet de manipuler n'importe quel point dans l'air et ouvrir un trou de ver menant vers d'autres planètes en donnant simplement des coordonnées. Elle fonctionne à l'aide de flashs. Elle émet des éclairs mais ne fait pas de bruit.

Alors quand je suis sorti, j'ai entendu la voix qui m'a dit de lever les yeux. Je les ai vu. Je prenais des photos mais ça ne fonctionnait pas. J'ai tout de même réussi à prendre des photos et à les enregistrer sur mon téléphone. »

JP a fourni un croquis des deux extraterrestres présumés qu'il a vu dans le vaisseau spatial.

Le 14 septembre 2017, JP a fourni des photos d'un engin en forme de cigare volant prises près de la base aérienne de MacDill. Il dit que ce vaisseau appartenait à des extraterrestres travaillant avec l'US Air Force. JP a également publié des photos de vaisseaux triangulaires et antigravitationnelles rectangulaires volant depuis la base aérienne de MacDill. Il affirme même avoir été amené à bord de certains de ces engins.

Le 23 octobre 2017, il a reconnu les insignes militaires des occupants à l'intérieur d'un engin de forme rectangulaire appartenant aux opérations spéciales de l'USAF.

JP a récemment déménagé de Tampa à Orlando, en Floride. Il raconte que l'US Air Force souhaite le recruter en raison des relations qu'il entretient avec des extraterrestres de type nordique. Ces derniers lui auraient même fourni des informations sur des technologies de pointe.

Quelques heures seulement après que JP ait rendu public les photos de cet OVNI et de ses occupants, sa fille a commencé à avoir des convulsions, elle est devenue bleue et a dû être transportée à l'hôpital avec une température de 103 degrés F (39 °C).

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Une ancienne enseignante convaincue que les aliens existent


Une ancienne professeure affirme avoir vécu une expérience terrifiante alors qu'elle et son mari roulaient sur une route très fréquentée. Elle est convaincue que ce sont les extraterrestres qui ont subitement arrêté leur voiture.

Jean Bradley, âgée de 79 ans, vit à Rugby, dans le comté de Warwickshire, en Angleterre. Elle a raconté que son cauchemar avait eu lieu sur l'A5. Elle et son mari, John, passaient devant le New Inn, un pub près de Rugby, quand l'électricité et le moteur de leur véhicule se sont soudainement arrêtés. Dès lors, leur voiture s'est stoppée sur cette route principale très fréquentée.

Elle raconte : « Les camions continuaient à rouler, nous étions terrifiés à l'idée que notre voiture puisse être heurtée. Je pleurais de peur. »

« Ensuite, j'ai remarqué des lumières dans le champ à côté de notre voiture, et j'ai d'abord supposé qu'ils appartenaient à un fermier travaillant tard, bien que je pensais que c'était improbable. »

« Mais les lumières ont soudainement disparu et la voiture a recommencé à fonctionner. »

Dans cette présente affaire, il n'y a visiblement aucune preuve que des extraterrestres soient impliqués. Cependant, de nombreux témoins, à travers le Royaume-Uni et les États-Unis, ont raconté que leur voiture avait cessé de fonctionner après qu'ils aient vu de mystérieuses boules non identifiées non loin d'eux.

L'affaire, connue sous le nom de « Warminster Thing UFO », dans les années 1960 est l'une des plus remarquables.

A chaque fois, le même scénario se reproduit. Les voitures tombent en panne à l'apparition d'OVNI et remarche « miraculeusement » après leur disparition.

Quelques cas :

20 août 1965 : Un couple roulait à bord d'une motocyclette. Leur moto commença à ralentir alors que deux sphères lumineuses et blanches s'étaient mises à planer au-dessus de leur tête. Cet OVNI changeait régulièrement de couleur.

8 octobre 1965, 00h25 : Une femme conduisait vers Warminster. Elle a senti que sa voiture perdait de la puissance après qu'elle ait vu une boule orange vif. Quelques instants plus tard, elle s'arrêta. Elle a alors vu un objet sombre s'élever d'un champ voisin, produisant des étincelles rouges et bleues. Après cela, son moteur a redémarré.

7 septembre 1965, 20h : la voiture du major William Hill s'est arrêtée et a été « secouée par des vibrations » provenant du ciel. Il est sorti et a entendu un bruit de gémissement et de crépitement.

1967 : Un homme d'affaires passait devant Clay Hill quand il a senti que le moteur de sa voiture devenait brûlant. Il a alors entendu un bruit aigu avant que le moteur ne tombe finalement en panne. Il est sorti et a vu un disque blanc brillant au-dessus de sa tête.

25 août 1975 : un militaire conduisait près de Warminster. Il a signalé à une patrouille de police que sa voiture s'était mise à mal fonctionner après qu'il ait vu une lumière rouge vif dans le ciel.

En 2006, une enquête du ministère de la Défense sur les OVNI, effectuée dans les années 1990, a été publiée.

Les enquêteurs ont conclu que les météores qui ne brûlent pas complètement dans l'atmosphère terrestre pourraient déclencher l'ensemble de ces événements que les gens ont vécus à Warminster. Ainsi selon eux, l'apparition de ces lumières étranges et le fait que les voitures devenaient défaillantes auraient été produits par des météores. Seulement les rapports des témoins ne correspondent guère à cette explication.

Le rapport les décrit comme étant du « plasma flottant » formé à partir de météores qui ne brûlent pas complètement lors de leur entrée dans l'atmosphère. Ils sont visibles à l'œil nu ou au radar ou les deux.

Bizarrement, le rapport a indiqué que la présence de ces plasmas pourrait même provoquer des dysfonctionnements dans les moteurs de véhicules et les radios, comme cela a été expérimenté à Warminster, ou « à proximité ». De même, cela pourrait même avoir de curieux effets psychologiques.

Mme Bradley est maintenant convaincu que les extraterrestres existent et sont ici sur Terre. Mais, elle pense que les gouvernements cachent soigneusement cette vérité de peur de la panique que cette vérité pourrait provoquer.

Elle a raconté son histoire, qui s'est passée à une date non divulguée, dans son nouveau livre intitulé « People Must Know the Truth ». Elle demande aux autorités de révéler cette vérité et appelle aux croyants de se manifester.

Ses recherches l'ont amenée à croire que la ville de Rugby pourrait être un lieu où l'activité OVNI est particulièrement importante.

Photo : Getty ©

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Des soldats américains enlevés par des aliens en 1980


A la fin de l'année 1980, des militaires stationnés dans le Suffolk (au sud-est de l'Angleterre) ont assisté à une multitude de phénomènes inexpliqués. Ce jour-là, les nombreux témoins ont notamment observé un étrange « triangle métallique ».

Dans une nouvelle vidéo qui a fait surface cette semaine sur le site Sun Online, le colonel à la retraite, Charles Halt, admet que des hommes de l'armée de l'air « ont peut-être été enlevés » par des extraterrestres. En effet, ces derniers ont subitement et mystérieusement disparu de la base pendant des heures.

Peu après la nuit de Noël 1980, des soldats de l'armée américaine stationnés près de Rendlesham ont déclaré avoir vu un étrange triangle métallique « dégoulinant de métal fondu » ainsi qu'une lumière semblable à un « énorme œil rouge ».

Contrairement à la plupart des observations d'OVNI, cette affaire a été documentée par des enregistrements vocaux de soldats américains hauts gradés. Certains ont également décrit l'objet troublant qu'ils avaient vu. Un témoin a affirmé avoir télépathiquement « reçu » un code binaire, qui n'a jamais été déchiffré.

La description originale du colonel Charles Halt était la suivante : « Alors que nous étions dans la forêt de Rendlesham, notre équipe de sécurité a observé une lumière qui ressemblait à un grand œil, de couleur rouge, qui se déplaçait à travers les arbres. Au bout de quelques minutes, cet objet a commencé à dégouliner quelque chose qui ressemblait à du métal en fusion. »

Les sceptiques prétendent que les marques de l'atterrissage d'OVNI sont, en fait, des trous laissés par des lapins.

Nigel Watson, ufologue britannique respecté, a déclaré : « Aujourd'hui encore, les ufologues se chamaillent sur ce qui s'est vraiment passé dans la forêt de Rendlesham fin décembre 1980. Un vaisseau spatial extraterrestre est-il apparu à cet endroit ? »

« Les aviateurs américains ont-ils été trompé par la lumière d'un phare à proximité ? Était-ce un écran de fumée pour cacher un incident nucléaire ou un autre type d'opération secrète ? »

Après toutes ces années, le mystère reste intact…

Photo : La porte Est de la base de la RAF de Woodbridge, où l'incident de la forêt Rendlesham a commencé en décembre 1980 (Taras Young)

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Deux coquillages découverts sur Mars par Curiosity


Un robot spatial de la NASA présent sur Mars aurait découvert la preuve de la présence d'un ancien océan extraterrestre. En effet, deux « coquillages » y auraient été trouvés affirment des ufologues.

Ces photos incroyables ont été prises par le rover Curiosity. Beaucoup affirment qu'il s'agit d'une preuve que Mars était autrefois recouverte d'eau comme l'est la Terre aujourd'hui. Des chasseurs d'OVNI ont prétendu que des photos prises par le robot montraient deux coquillages incroyablement clairs.

De nombreux ufologues passent des heures à étudier les clichés de la NASA prises sur la planète rouge à la recherche de preuves d'une preuve de vie extraterrestre.

Les experts de la NASA n'ont pas encore prouvé l'existence de la vie sur Mars, mais croient que le Mars a pu abriter des océans.

Scott C. Waring, ufologue mondialement célèbre sur Internet, a longuement analysé cette affaire à travers son blog UFO Sightings Daily.

Il a mis en évidence ces deux objets en forme de coquillage qui semblent être posés juste à côté des roues de Curiosity.

Ce dernier a affirmé que le robot avait « presque écrasé » les coquillages, insistant sur le fait qu'ils étaient la preuve de la présence d'un « ancien océan » et que ce n'était pas seulement des roches de forme bizarre.

Waring a écrit : « J'ai remarqué qu'il y avait deux objets ressemblant à des coquillages à moins d'un mètre du robot. »

« Les deux ont une extrémité torsadée et une extrémité pointue. »

« Chacun possède également un pli d'un côté qui permet une ouverture pour permettre à l'animal de vivre. »

« Ce n'est pas la première fois qu'un coquillage a été trouvé sur Mars. »

La NASA a passé des années à chercher des indices de la vie sur Mars, la quatrième planète du Système Solaire et l'une des plus proches voisines de la Terre.

La planète rouge est maintenant stérile et glacée. Mais, par le passé, elle a pu être très similaire à la Terre primitive.

L'eau a peut-être déjà coulé sur sa surface avant que des cataclysmes ne la transforment en terrain vague.

L'objectif à long terme de la NASA est de coloniser Mars, un objectif prôné par le président américain Donald Trump.

Les pionniers de SpaceX testent cette semaine des moteurs de fusées qui pourraient un jour envoyer l'homme sur la planète rouge.

La semaine dernière, Waring a révélé que des silhouettes extraterrestres avaient été repérées sur Mars à l'aide de Curiosity.

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Le gouvernement a-t-il, en sa possession, des matériaux aliens ?


Le gouvernement Américain détiendrait, depuis des dizaines d'années, du métal récupéré sur des vaisseaux extraterrestres. Aujourd'hui, certains souhaiteraient obliger les autorités à révéler publiquement les informations concernant ces matériaux.

Anthony Bragalia, écrivain spécialisé dans le domaine des OVNI, essaie de découvrir la vérité sur les récentes affirmations selon lesquelles du métal a été recueilli sur des OVNI écrasés sur Terre. A la suite de cela, le gouvernement a mené une enquête top-secrète avant de stocker ces matériaux dans les locaux d'une puissante entreprise de l'aérospatial située à Las Vegas.

M. Bragalia a demandé à ce que ces documents soient publiquement révélés en vertu de la Freedom of Information Act (FOIA) après que le journal Express ait soulevé des questions au sujet de l'emplacement de ce métal extraterrestre.

Jusqu'à présent, aucune image n'a fait surface de ce prétendu matériel, ni aucun détail sur l'endroit où il a été trouvé, ni aucun rapport sur les tests effectués sur celui-ci.

Il a indiqué qu'il était « disposé et capable de poursuivre le gouvernement américain » si l'information n'était pas fournie.

Les rapports sur ce métal ont émergé ce mois après que le New York Times ait révélé que le département de la Défense des États-Unis avait lancé un programme hautement confidentiel de 2007 à 2012 pour un coût de plusieurs millions de dollars afin d'étudier les dangers potentiels venant de l'espace.

M. Bragalia explique : « J'ai fais plusieurs demandes en vertu de la loi d'accès à l'information auprès de cinq agences du Département de la Défense des Etats-Unis pour la publication des résultats des tests sur les alliages d'ovnis qui ont été rapportés par le New York Times et qui sont en possession du gouvernement américain. »

L'histoire a éclaté plus tôt ce mois-ci dans le New York Times, lorsque l'ancien officier de renseignement Luis Elizondo a révélé que l'entreprise Bigelow Aerospace avait été embauchée par le gouvernement américain pour abriter dans des « bâtiments adaptés » ces étranges matériaux récupérés sur des épaves d'OVNI.

La firme dirigée par le milliardaire Robert Bigelow a reçu d'énormes sommes d'argent du département américain de la Défense pour étudier le phénomène et s'occuper de ces « alliages métalliques ».

M. Bragalia a déclaré : « Le fait que l'armée Américaine ait admit avoir récupéré des débris d'OVNI est historique. »

« Les détails sont rares sur la nature précise de ces matériaux. »

« Afin de trouver et d'étayer les informations sur ces débris, je souhaite obliger plusieurs agences à révéler tout ce qu'elles savent sur ces alliages. »

M. Bragalia n'est pas le seul à vouloir soulever des questions sur ces métaux découverts.

Jeff Wise s'est exprimé à ce sujet sur Nymag.com : « Les affirmations émises à ce sujet impliquent que les auteurs les croient vraies. »

« Mais ils demandent davantage d'explications : les documents produits étaient-ils crédibles ? »

« En quoi ces bâtiments ont-ils été modifiés, et pourquoi était-il nécessaire de les modifier pour stocker ce matériel ? »

Jacob Winding a expliqué sur Pastemagazine.com : « Si cela est vrai, c'est la plus grande nouvelle de notre vie : le gouvernement détient du matériel extraterrestre potentiel qui a une capacité supposée de modifier notre état physique. »

« C'était fou de voir comment tout le monde semble accepter ce genre d'informations en 2017. »

Le journaliste du New York Times, Ralph Blumenthal, a déclaré à MSNBC :

« Comme nous l'avons rapporté, ils ont étudié certains matériaux provenant de ces objets afin que les scientifiques puissent découvrir une explication à leurs propriétés étonnantes … Je le reconnais. »

En mai, M. Bigelow a stupéfié le monde en déclarant lors d'une interview au cours de l'émission d'actualité 60 Minutes sur CBS, que des extraterrestres intelligents vivaient secrètement sur Terre, et que le gouvernement était au courant.

L'enquête sur les OVNI a été menée par Luis Elizondo, responsable des renseignements militaires, au cinquième étage du C Ring du Pentagone.

M. Elizondo, qui a démissionné en octobre pour former un groupe de recherche sur les OVNI « To The Stars Academy » avec l'ancien chanteur de Blink 182 Tom DeLonge, a déclaré que l'effort se poursuivait secrètement et qu'il a un successeur, qu'il a toutefois refusé de nommer.

Nick Pope, ancien chercheur sur le phénomène OVNI pour le compte du ministère britannique de la Défense, a déclaré : « Il existe des tests qui permettent de savoir si des matériaux ont été dans l'espace, comme ceux qui impliquent l'examen des rapports isotopiques ou l'ionisation. »

« Ce genre de tests est effectué sur des météorites, afin de les différencier des roches terrestres. »

« Si des matériaux ont été exposés aux rayons cosmiques, cela ne prouve pas qu'ils sont d'origine extraterrestre, car ils pourraient simplement provenir d'un satellite ou d'une fusée. »

« Ces tests sont tellement évidents pour les chimistes et les spécialistes des matériaux qu'il n'y a aucun moyen pour qu'ils se trompent. »

« Bigelow Aerospace doit connaître les résultats de ces tests et leurs résultats ont probablement été communiqués à l'AATIP. »

Il croit que ce sera extrêmement difficile d'obtenir des informations.

Il ajoute : « Les journalistes et les chercheurs d'OVNI auront eu une mauvaise surprise quand ils découvriront que leurs nombreuses demandes d'accès à l'information liées à l'AATIP seront été rejetées parce que cette information est détenue par Bigelow Aerospace et non par une quelconque agence fédérale. »

« C'est l'une des raisons pour lesquelles le gouvernement place des projets particulièrement sensibles dans le secteur privé. »

Aucun rapport officiel sur ces matériaux n'a été publié, mais il est affirmé que des recherches ont également été effectuées sur les personnes qui ont été en contact avec ce genre de matériel pour voir si cela avait des effets sur eux.

Le projet gouvernemental secret sur les OVNI a été initialement financé à la demande de l'ancien sénateur Harry Reid, qui a pris sa retraite du congrès cette année.

Le démocrate du Nevada, qui était le chef de la majorité sénatoriale à l'époque, a permis à l'argent d'aller à la compagnie de son ami M. Bigelow.

Photo : Getty / YouTube

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Publicité