Affichage des articles dont le libellé est Conspiration. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Conspiration. Afficher tous les articles

Le gouvernement a-t-il, en sa possession, des matériaux aliens ?


Le gouvernement Américain détiendrait, depuis des dizaines d'années, du métal récupéré sur des vaisseaux extraterrestres. Aujourd'hui, certains souhaiteraient obliger les autorités à révéler publiquement les informations concernant ces matériaux.

Anthony Bragalia, écrivain spécialisé dans le domaine des OVNI, essaie de découvrir la vérité sur les récentes affirmations selon lesquelles du métal a été recueilli sur des OVNI écrasés sur Terre. A la suite de cela, le gouvernement a mené une enquête top-secrète avant de stocker ces matériaux dans les locaux d'une puissante entreprise de l'aérospatial située à Las Vegas.

M. Bragalia a demandé à ce que ces documents soient publiquement révélés en vertu de la Freedom of Information Act (FOIA) après que le journal Express ait soulevé des questions au sujet de l'emplacement de ce métal extraterrestre.

Jusqu'à présent, aucune image n'a fait surface de ce prétendu matériel, ni aucun détail sur l'endroit où il a été trouvé, ni aucun rapport sur les tests effectués sur celui-ci.

Il a indiqué qu'il était « disposé et capable de poursuivre le gouvernement américain » si l'information n'était pas fournie.

Les rapports sur ce métal ont émergé ce mois après que le New York Times ait révélé que le département de la Défense des États-Unis avait lancé un programme hautement confidentiel de 2007 à 2012 pour un coût de plusieurs millions de dollars afin d'étudier les dangers potentiels venant de l'espace.

M. Bragalia explique : « J'ai fais plusieurs demandes en vertu de la loi d'accès à l'information auprès de cinq agences du Département de la Défense des Etats-Unis pour la publication des résultats des tests sur les alliages d'ovnis qui ont été rapportés par le New York Times et qui sont en possession du gouvernement américain. »

L'histoire a éclaté plus tôt ce mois-ci dans le New York Times, lorsque l'ancien officier de renseignement Luis Elizondo a révélé que l'entreprise Bigelow Aerospace avait été embauchée par le gouvernement américain pour abriter dans des « bâtiments adaptés » ces étranges matériaux récupérés sur des épaves d'OVNI.

La firme dirigée par le milliardaire Robert Bigelow a reçu d'énormes sommes d'argent du département américain de la Défense pour étudier le phénomène et s'occuper de ces « alliages métalliques ».

M. Bragalia a déclaré : « Le fait que l'armée Américaine ait admit avoir récupéré des débris d'OVNI est historique. »

« Les détails sont rares sur la nature précise de ces matériaux. »

« Afin de trouver et d'étayer les informations sur ces débris, je souhaite obliger plusieurs agences à révéler tout ce qu'elles savent sur ces alliages. »

M. Bragalia n'est pas le seul à vouloir soulever des questions sur ces métaux découverts.

Jeff Wise s'est exprimé à ce sujet sur Nymag.com : « Les affirmations émises à ce sujet impliquent que les auteurs les croient vraies. »

« Mais ils demandent davantage d'explications : les documents produits étaient-ils crédibles ? »

« En quoi ces bâtiments ont-ils été modifiés, et pourquoi était-il nécessaire de les modifier pour stocker ce matériel ? »

Jacob Winding a expliqué sur Pastemagazine.com : « Si cela est vrai, c'est la plus grande nouvelle de notre vie : le gouvernement détient du matériel extraterrestre potentiel qui a une capacité supposée de modifier notre état physique. »

« C'était fou de voir comment tout le monde semble accepter ce genre d'informations en 2017. »

Le journaliste du New York Times, Ralph Blumenthal, a déclaré à MSNBC :

« Comme nous l'avons rapporté, ils ont étudié certains matériaux provenant de ces objets afin que les scientifiques puissent découvrir une explication à leurs propriétés étonnantes … Je le reconnais. »

En mai, M. Bigelow a stupéfié le monde en déclarant lors d'une interview au cours de l'émission d'actualité 60 Minutes sur CBS, que des extraterrestres intelligents vivaient secrètement sur Terre, et que le gouvernement était au courant.

L'enquête sur les OVNI a été menée par Luis Elizondo, responsable des renseignements militaires, au cinquième étage du C Ring du Pentagone.

M. Elizondo, qui a démissionné en octobre pour former un groupe de recherche sur les OVNI « To The Stars Academy » avec l'ancien chanteur de Blink 182 Tom DeLonge, a déclaré que l'effort se poursuivait secrètement et qu'il a un successeur, qu'il a toutefois refusé de nommer.

Nick Pope, ancien chercheur sur le phénomène OVNI pour le compte du ministère britannique de la Défense, a déclaré : « Il existe des tests qui permettent de savoir si des matériaux ont été dans l'espace, comme ceux qui impliquent l'examen des rapports isotopiques ou l'ionisation. »

« Ce genre de tests est effectué sur des météorites, afin de les différencier des roches terrestres. »

« Si des matériaux ont été exposés aux rayons cosmiques, cela ne prouve pas qu'ils sont d'origine extraterrestre, car ils pourraient simplement provenir d'un satellite ou d'une fusée. »

« Ces tests sont tellement évidents pour les chimistes et les spécialistes des matériaux qu'il n'y a aucun moyen pour qu'ils se trompent. »

« Bigelow Aerospace doit connaître les résultats de ces tests et leurs résultats ont probablement été communiqués à l'AATIP. »

Il croit que ce sera extrêmement difficile d'obtenir des informations.

Il ajoute : « Les journalistes et les chercheurs d'OVNI auront eu une mauvaise surprise quand ils découvriront que leurs nombreuses demandes d'accès à l'information liées à l'AATIP seront été rejetées parce que cette information est détenue par Bigelow Aerospace et non par une quelconque agence fédérale. »

« C'est l'une des raisons pour lesquelles le gouvernement place des projets particulièrement sensibles dans le secteur privé. »

Aucun rapport officiel sur ces matériaux n'a été publié, mais il est affirmé que des recherches ont également été effectuées sur les personnes qui ont été en contact avec ce genre de matériel pour voir si cela avait des effets sur eux.

Le projet gouvernemental secret sur les OVNI a été initialement financé à la demande de l'ancien sénateur Harry Reid, qui a pris sa retraite du congrès cette année.

Le démocrate du Nevada, qui était le chef de la majorité sénatoriale à l'époque, a permis à l'argent d'aller à la compagnie de son ami M. Bigelow.

Photo : Getty / YouTube

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

L'ancien conseiller d'Obama exige la vérité sur les OVNI


L'ancien directeur de campagne de Hillary Clinton a exigé que le « voile sur les OVNIS soit levé » à la suite des révélations selon lesquelles le gouvernement Américain a enquêté secrètement sur ces phénomènes inexpliqués.

John Podesta, qui était chef de cabinet du président Bill Clinton et conseiller du président Barack Obama, a appelé, sur Twitter, à ce que la vérité sur les extraterrestres et les OVNI soit enfin publiquement dévoilée. Il y a peu, on a appris, à la surprise générale, que le gouvernement Américain avait dépensé la somme de 16,5 millions de dollars pour enquêter sur les menaces provenant de l'espace.

Selon un rapport du New York Times, le programme, allègrement financé par le gouvernement américain, a enquêté sur les nombreux rapports d'OVNI entre 2007 et 2012.

Il aurait été dirigé par le responsable du renseignement militaire, Luis Elizondo, qui est maintenant un acteur clé au sein d'un groupe de recherche sur les OVNIS mis en place par l'ancien chanteur du groupe de rock Blink 182, Tom DeLonge.

M. Podesta a tweeté un lien vers des rapports contenant ces informations explosives en disant simplement : « Levez le voile ». Il a accompagné son message du hashtag « #TheTruthIsOutThere ».

Le sénateur démocrate du Nevada, Harry Reid, était le chef de la majorité sénatoriale à l'époque. Il avait demandé les détails du financement de ce programme avant que les détails ne soient révélés. Il a également utilisé les médias sociaux pour exercer davantage de pression sur les instances dirigeantes.

Il a tweeté un lien vers des rapports disant : « La vérité est ailleurs. Sérieusement », et ajoutant une photo d'un OVNI.

« Si quelqu'un dit avoir des réponses, il se trompe. »

« Nous ne connaissons pas les réponses, mais nous avons beaucoup de preuves pour appuyer nos questions. »

« Cela concerne la science et la sécurité nationale. »

« Si l'Amérique ne prend pas l'initiative pour répondre à ces questions, d'autres le feront. »

M. Podesta a été au centre de la nouvelle organisation baptisée « To The Stars Academy » et lancée par M. DeLonge. Il a mis en place un financement participatif pour obtenir des fonds afin d'enquêter sur les ovnis.

M. DeLonge a envoyé un courriel à M. Podesta au sujet de son projet pendant la campagne présidentielle de Hillary Clinton, comme cela a été révélé par Wikileaks.

Mme Clinton a également promis pendant sa campagne qu'elle ferait toute la lumière sur les extraterrestres et la mystérieuse Zone 51 de l'USAF située dans le Nevada si elle arrivait à la Maison Blanche.

Dans un e-mail envoyé en octobre 2015 et intitulé « Things Important » (« Choses importantes »), le chanteur indique qu'il avait deux contacts importants que M. Podesta devait absolument rencontrer afin de parler du « sujet sensible » des OVNI.

Il écrit : « C'est Tom DeLonge. Celui qui vous a interviewé pour ce documentaire spécial il n'y a pas si longtemps. »

« Les choses bougent avec ce projet : des romans, films et œuvres de non-fiction fleurissent et se terminent. »

« J'aimerais amener avec moi deux personnes très 'importantes' que vous devez absolument rencontrer à Washington DC. »

« Je pense que vous les trouverez très intéressantes, car elles étaient les principales responsables et travaillaient sur ce sujet sensible. »

« Les deux étaient en charge des divisions les plus sensibles, en ce qui concerne les sujets scientifiques classifiés au sein du département de la défense. »

On ne sait pas si M. Podesta a répondu aux e-mails ou a rencontré ces deux mystérieux personnages.

En quittant l'administration de Barack Obama, il a tweeté que son « plus grand échec » était « de n'avoir pas pu obtenir de révélations au sujet des rapports d'OVNI ».

Photo : Getty ©

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Publicité