Affichage des articles dont le libellé est Conspiration. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Conspiration. Afficher tous les articles

Un OVNI de type TR-3B observé à Springfield, dans le Missouri


Le samedi 18 novembre 2017, un étrange OVNI triangulaire a été pourchassé par des hélicoptères militaires américains au-dessus de Springfield, dans le Missouri, aux États-Unis.

Un témoin, qui a tenu à conserver son anonymat, a observé cette scène des plus étranges et a déposé son récit des événements sur le site Internet du MUFON. Il raconte :

« J'ai entendu ce qui ressemblait à des hélicoptères volant à très basse altitude. »

« J'ai regardé par la fenêtre de mon appartement. Je pouvais alors voir l'un des hélicoptères qui était si bas que je pouvais voir à l'intérieur du cockpit. »

« Il y avait trois hélicoptères, et l'objet se trouvait sur le côté gauche comme si les hélicoptères guidaient ou essayaient d'inciter cet objet d'atterrir sur le sol. »

« C'étaient des hélicoptères militaires noirs. »

L'OVNI a été décrit comme étant « un engin triangulaire sombre avec une lumière orange en son centre ».

Le témoin a ajouté :

« J'ai couru dehors pour voir ce qu'ils faisaient. »

« J'ai remarqué qu'ils volaient en compagnie de cette chose et j'ai crié à mon neveu de venir et il a également pu assister à cette scène. »

« J'aurais aimé avoir mon téléphone portable sur moi à ce moment-là, ainsi j'aurais pu prendre une vidéo. »

Le rapport n'a pas dit à quelle heure cet incident s'était produit.

Cependant, le témoin a réalisé un dessin de cet OVNI, et de son « escorte ». Celui-ci nous montre un hélicoptère devant, un derrière, et le dernier sur le côté.

Cet OVNI ressemblait à un soi-disant engin d'espionnage top-secret connu sous le nom de TR-3B. Certains théoriciens du complot prétendent que l'US Air Force (USAF) aurait développé ce mystérieux appareil à des fins assez méconnues.

Le TR-3B serait, pour les théoriciens de la conspiration, un engin ultra secret développé dans le cadre du « black project » par le gouvernement des États-Unis. Cet appareil serait capable d'être envoyé dans l'espace.

Des rumeurs affirment que ces engins triangulaires sont créés à l'intérieur de bases militaires top-secrètes comme la Zone 51 dans le Nevada, à la suite d'un travail de rétro-ingénierie fait sur des engins extraterrestres.

D'autres prétendent que ce sont de véritables OVNIS pilotés par des extraterrestres visitant notre Terre.

Il y a eu des centaines d'apparitions de TR-3B et d'OVNI et triangulaires à travers les États-Unis. De plus, ce n'est pas la première fois qu'un de ce type a été vu accompagné d'hélicoptères militaires.

Aujourd'hui, il n'existe aucune preuve concluante sur le fait que le TR-3B existe réellement.

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Trucage des missions lunaires : nouvelle preuve


La NASA aurait été surprise en train de « truquer » les atterrissages lunaires. Sur des images, des théoriciens du complot ont découvert la présence d'un « technicien de plateau » se reflétant dans la visière d'un astronaute qui était supposément sur la Lune.

Une vidéo publiée sur YouTube suggère qu'une silhouette humaine et ne portant pas de combinaison spatiale a été photographiée lors de l'atterrissage d'Apollo 17 sur le satellite naturel de la Terre en 1972. Des milliers de personnes ont visionné la vidéo mise en ligne par Streetcap1. Elle s'intitule : « Le reflet de la visière de l'astronaute montre-t-elle un machiniste sur le faux paysage lunaire d'Apollo ? »

Le 48ème anniversaire des premiers pas de Neil Armstrong sur la surface lunaire a eu lieu en juillet de cette année. Seulement, de nombreux théoriciens de la conspiration à travers le monde restent convaincus que c'était la plus grande dissimulation de tous les temps.

Les théoriciens du complot, persuadés que l'homme n'a jamais marché sur la lune, disent que le président John F. Kennedy, qui voulait battre à tout prix les Russes dans la course spatiale, a ordonné la production d'une série de films dans des studios top-secrets dans le but de reproduire la surface lunaire et ainsi de filmer des astronautes de la NASA marchant sur la lune.

Des théoriciens affirment que la ceinture radioactive de Van Allen, qui entoure notre planète, aurait été impossible à traverser sans y laisser la vie.

Le narrateur de la vidéo a déclaré :

« Je suis tombé sur ceci, je n'ai aucune idée si cela a été découvert auparavant ou mise en ligne. »

« Il s'agit d'une photographie de la Lune, c'est le reflet d'une visière d'un astronaute, donc j'ai trouvé que c'était un peu étrange. »

« Je l'ai analysé à l'aide de mon logiciel. Cela semble être la silhouette d'un humain qui ne porte pas de combinaison spatiale. Elle a été prise au début des années 1970, et c'est une photo d'une mission d'Apollo. »

En 2009, de vives discussions avaient eu lieu sur Internet quant à l'authenticité des images diffusées par la NASA des missions spatiales lunaires.

« Vous pouvez voir ce qui ressemble à un homme du début des années 1970. Il a les cheveux longs. »

« Il porte une sorte de gilet ... . »

« Je vais continuer à analyser les photographies pour voir si je peux trouver d'autres preuves. »

« Il y a eu beaucoup de débats sur la question de savoir si ces photos étaient fausses. »

Il a avoué que jusqu'à ce qu'il voit la photo, il croyait que la NASA avait réussi à atteindre la Lune.

Il ajoute :

« Je pensais que nous avions réussi à atteindre la Lune. Mais cela commence à me faire réfléchir. En effet, où est le costume spatial de ce type ? »

La NASA ne fait aucun commentaire sur les allégations de canular. Toutefois, elle a nié avec véhémence que l'une des missions d'Apollo était fausse, et insiste sur le fait qu'elle a véritablement atteint la lune.

Plusieurs sceptiques de la théorie du complot ont démystifié les images mises en avant comme preuve que les atterrissages lunaires ont été truqués.

Certaines personnes qui ont visionné cette vidéo sont convaincues que c'était une preuve d'un canular lunaire.

Scot Brando, qui dirige le site web « ufoofinterest.org », insiste sur le fait que la silhouette qui se reflète dans cette visière porte bien une combinaison spatiale et qu'il s'agit probablement d'un « autre astronaute ».



Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Canberra abriterait l'un des QG des Illuminati


L'un des quartiers généraux de l'organisation des Illuminati aurait récemment été découvert en Australie. Certains considèrent qu'il s'agit d'une preuve que cette légendaire société secrète existe réellement.

Bon nombre de théoriciens du complot considèrent les « Illuminati » comme une élite mondiale et secrète, qui dirige, en coulisse, les gouvernements du monde entier. Leur objectif serait d'instaurer un Nouvel Ordre Mondial.

Parmi ces membres, on trouverait des dirigeants politiques, des chefs d'entreprise, ainsi que des personnalités influentes. Certains accusent même les véritables leaders de cette organisation d'être des humanoïdes reptiliens d'origine extraterrestre.

D'autres pensent que cette société secrète rend un culte au diable et cherche à établir son règne sur la Terre.

Des chercheurs disent avoir découvert que Canberra, la capitale de l'Australie, était le QG principal de cette secte secrète.

Ils disent avoir récolté un tas de preuves, en étudiant notamment le symbolisme caché à travers le Parlement australien et dans la région environnante.

« Esoteric Detective », un homme qui s'intéresse tout particulièrement aux « Illuminati » a posté une vidéo sur YouTube. Il explique :

« Les cartes nous montrent que les routes forment une pyramide parfaite et forment un hibou autour du Capitole. »

« Le hibou symbolise la philosophie de l'occulte de cette classe prédatrice qui s'attaque aux populations à travers les sciences occultes. »

« Un hibou peut voir dans les ténèbres, de la même manière que les maîtres occultes. »

L'un des symboles principaux des Illuminati est « l'œil qui voit tout » placé au sommet d'une pyramide. Le fait qu'une pyramide de verre se trouve au sommet du Parlement australien est considéré comme un solide élément de preuve.

Les pyramides sont souvent vues comme représentant une petite élite contrôlant la majorité de la population.

Les théoriciens de la conspiration pensent également que ce bâtiment est surmonté par l'Œil de la Providence, l'œil de Dieu qui voit tout.

La structure pyramidale apparaît sur le billet d'un dollar américain et est souvent associée au regard constant que portent les Illuminati sur la société.

Douze étapes mènent à la pyramide du Parlement, le même nombre qui mène à l'Œil de la Providence.

D'autres ont prétendu que le double anneau autour du bâtiment du Capitole indique que la région abrite un temple consacré.

« Esoteric Detective » a ajouté :

« Nous semblons avoir tout le symbolisme d'une sorte d'école maçonnique et mystique. »

« Si nous entrons à l'intérieur, nous voyons à nouveau tout un tas de symbolisme maçonnique. Tout de cette œuvre, à la conception du plafond jusqu'à l’œil qui voit tout, nous montrent que les symboles sont partout. »

« Je pense que les Illuminati sont allés un peu trop loin, parce que ce lieu est rempli de symboles évidents. »

« Il doit y avoir une sorte de conspiration monumentale et monolithique qui se joue à grande échelle ici. »

La ville de Milton Keynes, en Angleterre, a également été présentée comme abritant une base majeure des Illuminati plus tôt cette année en raison du symbolisme présent dans son architecture.

Des sceptiques affirment qu'une société secrète serait peu susceptible d'utiliser des indices aussi évidents dans ses bases secrètes.

Ils disent que les théoriciens de la conspiration ne font que sauter sur des conclusions en se basant uniquement sur des conceptions architecturales.

La théorie des Illuminati est basée sur une véritable société secrète fondée à la fin des années 1700 à Munich, en Bavière, et nommée d'après le mot latin signifiant « Lumières ».

Officiellement, cette organisation s'est dissoute et il n'y a aucune preuve réelle qu'elle ait pu subsister jusqu'à aujourd'hui.

Certains théoriciens de la conspiration sont pourtant persuadés qu'elle existe toujours et qu'elle est composée de 6 000 membres répartis à travers le monde. Elle serait dirigée par un conseil composé de cinq Américains, cinq Européens de l'Ouest, un Russe et un Indien.

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un rapport de la CIA affirme qu'Hitler a vécu en Argentine


Des documents récemment déclassifiés de la CIA nous apprennent que le dictateur allemand Adolf Hitler aurait habité en Argentine pendant une décennie avant de finalement mettre fin à ses jours.

Après une multitudes de promesses, le président Américain Donald Trump a décidé de ne pas publier la totalité des documents relatifs à l'assassinat de John F. Kennedy en novembre 1963. Malgré tout, il a rendu public 2891 dossiers réputés « sensibles ». L'un d'entre eux évoque ce qu'il serait advenu d'Hilter à la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

David Brixnor était, à l'époque, un agent de la CIA stationné à Caracas (au Venezuela). L'homme affirmait qu'Adolf Hitler était « toujours en vie en 1955 », c'est-à-dire une décennie après sa mort en avril 1945 à Berlin, en Allemagne.

Hélas, cette information n'a jamais été confirmée par les autorités américaines.

David Brixnor, qui opérait sous le nom de code « Cimelody-3 » en Amérique du Sud, aurait reçu cette incroyable information d'un agent nord-coréen.

Ce rapport nous explique que Hitler aurait été aperçu en Colombie. Il y aurait vécu sous le nom d'Adolf Schrittelmayor.

Plus étonnant, l'agent de la CIA aurait été contacté par un ancien soldat SS, Philip Citroën, une source considérée comme fiable et un proche du dictateur nazi (il existe d'ailleurs une photo rassemblant les deux hommes). Le rapport précise :

« À l'époque où il travaillait pour une compagnie ferroviaire de Colombie, Phillip Citroën a dit à un ancien membre du bureau avoir rencontré un individu qui ressemblait fortement à Adolf Hitler et prétendait l'être. Citroën a dit l'avoir rencontré à la Residencias Coloniales à Tunja, en Colombie. Selon la source, c'était une ville surpeuplée d'anciens nazis idolâtrant ce soi-disant Adolf Hitler et s'adressant à lui par le Führer, le saluant dans le style nazi. »

La thèse selon laquelle le Führer aurait réussi à fuir Berlin et à partir en Argentine pour y vivre quelques années avait, au départ, été avancée par Abel Basti, un journaliste argentin dans son livre intitulé « Sur les traces d'Hitler ».

Photo : Philip Citroën et Adolf Hitler

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Une théorie affirme que Kennedy a été tué par les aliens !



L'assassinat du président Américain John Fitzgerald Kennedy demeure un terreau fertile pour les théorie du complot. Récemment, un passionné a exposé son incroyable hypothèse, affirmant que JFK avait été tué par des extraterrestres habitant sur la légendaire Planète X, aussi connue sous le nom de Nibiru.

Le 22 novembre 1963, alors que Kennedy était à Dallas (au Texas), Lee Harvey Oswald lui a mortellement tiré dessus. Toutefois, cette explication officielle est loin de convaincre tout le monde et alimente de nombreuses théories de la conspiration à travers le monde.

Une vidéo YouTube mise en ligne sous le titre « JFK Assassination Evidence in Malta (The Nibiru Connection) » allègue que le président américain a été tué par une civilisation venue d'ailleurs.

Cette étrange vidéo débute par des images nous montrant à un mémorial dédié à JFK et situé à San Pawl, à Malte. Ce monument circulaire a soi-disant été construit et cofinancé par des citoyens américains vivant à Malte et par le gouvernement maltais en 1964.

Dans la vidéo, le narrateur explique :

« Jésus-Christ a dit que j'étais la source de vérité, le chemin et la lumière. »

« Qui a tué John F Kennedy ? La réponse se trouve ici sur ce monument localisé à San Pawl, à Malte. »

« Comme vous pouvez le voir, il y a une structure circulaire très intéressante derrière moi, qui ressemble à une aire d'atterrissage de soucoupe volante. »

La vidéo nous montre ensuite ce monument visiblement « noirci » à l'intérieur, laissant entendre qu'il a été brûlé par un vaisseau spatial extraterrestre !

L'homme poursuit :

« Et au milieu, se trouve une pléthore de pentagrammes pointés vers le haut. »

« Ceci est très clairement et évidemment une aire d'atterrissage de soucoupe volante. »

« Au centre, il y a 50 pentagrammes, à l'intérieur de cette cage, il y a une demi-coupole avec une inscription du président John F Kennedy. »

« Ironiquement, cette structure a été construite en mémoire de John F Kennedy qui a été tué après avoir dénoncé les francs-maçons d'Amérique et du reste du monde. »

Pour l'homme qui a mis en ligne la vidéo, le chauffeur du président Kennedy avait utilisé une sorte de code secret ou un signal juste quelques instants avant que le président ne soit abattu.

L'homme continue :

« Je crois que cette structure n'a pas été construite pour honorer John F Kennedy, mais pour le parodier et se moquer de lui, parce que les gens savaient qu'il allait exposer au monde ces mauvaises âmes dont Jésus Christ a parlé. »

« Ces extraterrestres vivent ici parmi nous, et c'est eux qui nous font nous battre et nous tuer les uns les autres. Ils sont venus sur cette planète dans des soucoupes volantes - et voici leur piste d'atterrissage. »

« Savoir qui a assassiné John F Kennedy n'est plus un secret. Ces personnes mauvaises dont Jésus Christ nous a parlé sont les meurtriers de John F Kennedy et les meurtriers de Jésus-Christ. »

John F. Kennedy a été assassiné par le soldat solitaire Lee Harvey Oswald, le vendredi 22 novembre vers 12h30 heure locale à Dallas, au Texas.

Le président des États-Unis participait à un cortège présidentiel avec son épouse Jacqueline Kennedy, lorsque l'ancien militaire a tiré avec son fusil, alors qu'il était installé sur une colline verte.

On ne sait pas exactement ce qui a motivé Oswald, mais il a été constaté que ce marxiste autoproclamé, s'était rendu dans les ambassades cubaine et soviétique au Nouveau-Mexique deux mois avant ce meurtre historique.

Une enquête intensive menée par la CIA et le FBI a conclu qu'Oswald était l'unique auteur du meurtre. Malgré tout, de nombreuses théories affirment la présence d'un second tireur ou d'une implication de la mafia.

Oswald a été tué à bout portant, juste deux jours après avoir été appréhendé, par Jack Ruby, le propriétaire d'une boîte de nuit le 24 novembre, devant le siège de la police de Dallas.

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

La femme de Donald Trump remplacée par un sosie ?



Ces derniers jours, une théorie du complot a pris de l'ampleur sur Internet. Celle-ci affirme que la femme du président Américain, Melania Trump, aurait été remplacée par un sosie.

Donald Trump a toujours été particulièrement friand des théories du complot. Par le passé, il avait exprimé sa conviction selon laquelle Barack Obama, son prédécesseur, était né au Kenya et donc qu'il aurait jamais pu se présenter à l'élection présidentielle. Il avait exigé qu'il fournisse publiquement son certificat de naissance.

Il avait affirmé avoir vu des musulmans acclamer la chute des tours jumelles le 11 septembre 2001. En outre, il a certifié que des millions de personnes avaient voté illégalement lors de l'élection présidentielle américaine de 2016 qu'il a d'ailleurs remportée.

Aujourd'hui, c'est au tour du président de se retrouver au centre d'une théorie du complot et elle gagne du terrain.

Des internautes ont dévoilé, sur les réseaux sociaux, une théorie selon laquelle Melania Trump a été remplacé par une doublure.

L'actrice et comédienne Andrea Wagner Barton a partagé son opinion sur Facebook le vendredi 13 octobre 2017, en se demandant si la Première Dame du pays avait été substituée par un sosie.

Elle écrit :

« Est-ce moi ou, pendant son discours aujourd'hui, il y avait un sosie à la place de Melania ?? »

Elle a partagé une vidéo, filmée dans le jardin de la Maison Blanche le vendredi 13 octobre, dans laquelle Donald Trump semble aller très loin pour souligner que la personne à côté de lui était sa femme, comme s'il voulait désespéramment convaincre son auditoire.

Par exemple, on entend le président dire « ma femme, Melania, qui se trouve juste ici ... ».

Ce message a été partagé plus de 100 000 fois, entraînant les théoriciens de la conspiration dans une frénésie.

Certains internautes ont déniché des « preuves » que la femme qui se tient au côté de Donald Trump a de subtiles différences physiques avec la « vraie » Melania Trump.

D'autres ont repéré les dérapages apparents du Président et les contradictions concernant les allées et venues de son épouse.

Les images et les preuves présentées sont troublantes. Mais pourquoi Trump aurait-il décidé de remplacer sa femme par un sosie ?

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Des chercheurs assassinés pour leurs travaux sur Nibiru


Des astronomes qui auraient trouvé des preuves de l'existence de la mythique Planète X seraient morts dans des circonstances plus que mystérieuses.

Cette troublante théorie indiquent que ces scientifiques auraient été assassinés dans le but d'empêcher que la réalité concernant Nibiru ne soit révélée au grand public.

David Meade, auteur de l'ouvrage Planet X - The 2017 Arrival, affirme que cette planète passera près de la Terre le mois prochain, et déclenchera l'Apocalypse.

La NASA insiste sur le fait que la théorie de Nibiru est un canular né sur Internet, et qu'il n'y a aucune preuve sur le fait que cette planète existe.

Cependant, les membres du mouvement Nibiru Cataclysm disent que c'est un complot destiné à éviter une panique mondiale et ainsi réserver de l'espace dans des bunkers souterrains pour l'élite mondiale.

M. Meade affirme que les scientifiques qui ont enfreint le code du silence ont étrangement « disparu ».

Le Dr Robert Harrington, astronaute superviseur à l'observatoire naval des États-Unis (« US Naval Observatory ») qui a prétendu avoir trouvé la preuve de l'existence de la Planète X et l'astrophysicien australien Rodney Marks, qui travaillait sur un télescope dans le pôle Sud, sont tous les deux morts dans des circonstances mystérieuses.

Le Dr Harrington pensait que la planète X était une « planète intrusive » qui passait par notre système solaire et qui serait capable de supporter de la vie d'origine extraterrestre.

M. Meade explique :

« Y a-t-il eu des cas étranges ? La réponse est oui. »

« Le Dr Harrington a été mystérieusement éliminé dans les années 1990 avant de pouvoir dire quoi que ce soit et il était à la tête de l'observatoire naval. »

« Ensuite, vous avez la mort mystérieuse en 2000 d'un individu travaillant sur un télescope au pôle Sud. Ce dernier serait mort d'une intoxication alcoolique. »

En tant que chef de l'observatoire naval américain, le Dr Harrington était l'un des principaux astronomes américains.

Avec James Christy, il a découvert la lune Charon de Pluton.

Le Dr Harrington est également devenu, au cours de sa carrière, un fervent adepte de la planète X.

Il a dit que le mouvement des planètes Uranus et Neptune et leurs lunes pointaient vers une autre grande planète se trouvant au-delà de Pluton.

Le Dr Harrington a été interviewé par Zecharia Sitchin, la première personne à avoir suggérer l'existence de Nibiru, en 1990.

M. Sitchin avait traduit des tablettes écrites par une ancienne culture du Moyen-Orient appelée les Sumériens.

Selon ce chercheur, les Sumériens évoquaient, dans leurs écrits, l'existence d'une planète géante appelée Nibiru qui orbitait autour du Soleil tous les 3 600 ans.

Cette planète, qui était peuplée par une civilisation extraterrestre appelée Anunnaki, traversait le système solaire provoquant des ravages incommensurables.

S'adressant à M. Sitchin, il a dit :

« S'il s'agit du genre d'orbite que nous décrivons ici, ce devrait être une planète qui aurait une masse quelque chose comme trois à cinq fois celle de la Terre. »

« Cela la placerait entre des planètes gazeuses comme Uranus et Neptune et les planètes terrestres que nous avons dans la partie intérieure de notre Système Solaire. »

« Donc, si cette planète se trouve sur une orbite de 3600 ans, sa masse serait proportionnellement plus grande. »

« Mais nous parlons de quelque chose qui serait une sorte de planète parfaitement habitable qui ressemblerait à une magnifique planète. »

« Elle serait assez petite pour ne être pas complètement enveloppée de gaz. »

« Elle serait parfaitement capable de supporter des formes de vie d'une façon ou d'une autre. »

Les données de vol transmises par la sonde spatiale Voyager 2 ont prétendument réfuté les calculs du Dr Harrington en 1992 lorsqu'elle a étudié Neptune.

Six mois plus tard, en janvier 1993, le chercheur est décédé d'un cancer. Seulement, les théoriciens du complot ont des doutes quant aux causes réelles de sa mort.

Certains prétendent qu'il était sur le point de publier de nouvelles révélations sur les observations qu'il avait faites en Nouvelle-Zélande peu avant qu'il ne passe de vie à trépas.

Le blogueur Marshall Masters écrit :

« Harrington a envoyé des rapports concernant cette découverte inquiétante, mais il est décédé d'un prétendu cancer de œsophage avant de pouvoir ranger son télescope et de rentrer chez lui pour organiser une conférence de presse hautement médiatisée. »

Ceux qui croient en l'existence de la planète Nibiru affirment que l'hémisphère sud, particulièrement autour du pôle Sud, est le meilleur endroit pour observer Nibiru, dont l'orbite autour du Soleil serait inclinée vers la Terre.

Rodney Marks est mort au pôle Sud alors qu'il travaillait sur le télescope submillimétrique antarctique situé à l'intérieur d'un observatoire éloigné à la base antarctique Amundsen-Scott.

L'homme de 32 ans, par ailleurs en bonne santé, s'est effondré en marchant entre l'observatoire et la base. Il est tombé malade au cours des 36 heures suivantes, puis il est décédé.

La National Science Foundation (NSF), qui dirige la station, a annoncé qu'il était « mort de causes naturelles », mais son corps n'a été envoyé en Nouvelle-Zélande pour une autopsie seulement six mois plus tard.

L'autopsie a révélé qu'il était mort d'un empoisonnement à l'éthanol, mais personne ne sait pas comment il en avait consommé.

Il avait un accès facile à de l'alcool et n'avait pas de problèmes personnels. Le médecin légiste a dit qu'il ne pouvait pas avoir bu accidentellement.

La police néo-zélandaise a déclaré que la NSF n'avait été pas coopérative, et avait refusé de donner des détails sur un rapport interne ou de dire qui se trouvait à la station au moment des faits.

Le médecin de la station, Robert Thompson, a également disparu en 2006.

Le coroner n'a jamais pris de décision de décision finale sur la mort de Marks.

Le Dr Meade conclut :

« Il a passé la plupart de son temps à collecter des données sur les conditions d'observation et les opérations menées auprès de l'énorme télescope infrarouge. »

« Est-ce qu'il en savait trop ? »

Photo : Getty ©

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

De nouvelles images sur le crash de Roswell dévoilées



De mystérieuses images ont récemment émergé sur YouTube. Celles-ci auraient été prises sur le lieu du crash de Roswell en 1947 et nous montreraient le corps d'un extraterrestre. Est-ce une nouvelle preuve ou un énième canular ?

Ces nouvelles images stupéfiantes nous dévoilent ce qui semble être un alien emporté sur un brancard après l'accident de Roswell au Nouveau-Mexique. Au mois de juillet 1947, un prétendu vaisseau spatial non identifié s'était écrasé avant que les débris ne soient transportés dans la mystérieuse base militaire connue sous le nom de Zone 51.

Au début, les militaires avaient confirmé cette incroyable histoire. Seulement, quelques jours plus tard, ils insistèrent sur le fait qu'il s'agissait juste d'un ballon envoyé par les forces armées.

Les théoriciens de la conspiration affirment que cette nouvelle vidéo nous montre clairement ce qui semble être du personnel médical qui paraisse porter le corps d'un alien loin du site de l'accident.

Ces images granuleuses ont été postées sur YouTube avec la légende suivante : « Roswell UFO crash new footage of alien body ».

Les images semblent montrer des scientifiques rassemblés autour du corps, qui a visiblement une apparence humanoïde.

Depuis ce crash, il y a eu des milliers de théories qui ont émergé essayant, tant bien que mal, d'expliquer sur ce qui s'est réellement passé.

Dans les années 1990, l'armée américaine a tenté d'étouffer certaines des rumeurs en révélant que le ballon militaire qui s'était écrasé était un ballon test de surveillance nucléaire envoyé dans le cadre du Projet Mogul.

Il s'agissait d'un projet top secret conçu pour détecter les ondes sonores générées par les tests de bombes atomiques de l'Union soviétique.

L'armée voulait cacher la véritable nature du projet et affirmait ainsi que ce n'était rien de plus qu'un ballon météo.

Mais 30 ans après l'incident, des centaines de documents, qui semblaient avoir été écrits par des personnes travaillant dans la Zone 51, affirmaient qu'il y avait des preuves qu'au moins un engin spatial extraterrestre s'était écrasé près de Roswell en 1947.

Depuis lors, il y a eu d'innombrables livres sur l'atterrissage supposé des extraterrestres et un certain nombre de films et de séries télévisées ont été réalisés.

Le mythe de Roswell a également pris de l'ampleur en 1995 lorsque ce qui semblait être de véritables images d'un corps extraterrestre prises à l'intérieur d'un laboratoire en verre ont émergé.

La vidéo s'est ensuite avérée être un canular élaboré, mais les images ont suscité un regain d'intérêt sur ce qui s'était passé ce jour-là en 1947.

Spyros Melaris a réalisé cette vidéo en noir et blanc et qui nous montre des hommes en blouse blanche en train de disséquer un être d'apparence extraterrestre.

Des millions de personnes à travers le monde ont visionné ces images, mais Melaris a toujours insisté sur le fait que cette vidéo de 17 minutes n'était rien de plus qu'un canular filmé dans un appartement du nord de Londres.

Malgré tout, le mythe de Roswell est toujours aussi vivace. Un nouveau documentaire diffusé par Netflix prétend faire toute la lumière sur la conspiration de Roswell.

Une personne, non reconnue, insiste sur le fait qu'il a mis au jour de nouvelles preuves suggérant que l'armée dissimulait ce qui s'est réellement passé.

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Un OVNI triangulaire tire un laser à la nuit tombée



Des ufologues ont publié des images d'un étrange OVNI triangulaire noir récemment filmé. Ils pensent qu'il s'agit de la preuve de l'existence d'un avion espion top secret développé par l'armée de l'air Américaine et appelée « TR3-B ».

Les théoriciens de la conspiration ont depuis longtemps affirmé que les États-Unis avaient développé un mystérieux engin triangulaire dans les années 1970. Seulement, le gouvernement Américain a toujours nié ces rumeurs et l'existence d'un tel projet n'a jamais été prouvée.

Récemment, Blake et Brett Cousins, qui publient de nombreuses vidéos consacrées à l'ufologie sur leur chaîne YouTube intitulée 'thirdphaseofmoon', ont affirmé que ce légendaire engin avait été filmé.

Cette vidéo nous montre trois lumières qui flottent dans le ciel dans une formation triangulaire.

Au milieu de ces faisceaux de lumière, il y a un autre qui commence à tirer un laser en direction du sol. Blake Cousins explique :

« S'agit-il du TR3-B ? Vous pouvez voir et distinguer un vaisseau massif de forme triangulaire. »

Son frère Brett poursuit :

« Ceci est typiquement une représentation du TR3-B. Il y a trois lumières à chacune des extrémités de ce triangle ainsi qu'une source d'énergie en son centre. »

« Quand ce laser apparaît, c'est là que cela devient vraiment intéressant. »

« Je pense que cette chose était très grande. »

Blake est d'accord avec son collègue, précisant que cela ressemble définitivement à un vaisseau noir et totalement mystérieux.

Plus de 12 000 personnes ont déjà visionné cette vidéo depuis sa publication le 1er octobre 2017.

Un internaute déclare :

« Je pense que c'est fait par l'homme, mais c'est très intéressant. »

Un autre a suggéré qu'il s'agissait d'un drone :

« Toute personne qui possède quelques drones et quelques lampes de poche ou des lasers peut faire cela. »

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Des dizaines d'ufologues assassinés ces dernières années


Plusieurs théoriciens de la conspiration affirment que les gouvernements assassineraient ou feraient assassiner tous ceux qui effectueraient des recherches sur les OVNI et qui s'approcheraient de la vérité.

John Ventre, chercheur et membre du MUFON (Mutual UFO Network), a expliqué que plusieurs dizaines d'ufologues étaient mystérieusement morts à la suite d'horribles « accidents » ou de « suicides » étranges.

Le spécialiste se pose la question :

« Est-ce que quelqu'un tue nos enquêteurs OVNI ? Dans une période de dix ans, 137 enquêteurs de terrain sont morts. »

Ces dernières années, un enquêteur spécialisé dans le domaine du paranormal, Max Spiers, avait raconté qu'il avait survécu à un programme top secret de « super soldat ». Cet homme a été retrouvé mort, et beaucoup ont ouvertement accusé les agences gouvernementales secrètes.

Plusieurs ufologues pensent que les meurtres liés aux OVNI et aux extraterrestres remontent à l'année 1947. Des théories affirment que John Fitzgerald Kennedy a été assassiné afin de l'empêcher de révéler la vérité sur les OVNI.

Tyler, un ufologue très actif sur Internet via sa chaîne YouTube 'SecureTeam10', raconte :

« J'ai reçu des menaces, ainsi que des appels téléphoniques. C'est déconcertant. »

« Beaucoup d'entre nous sommes devenus des pointures dans ce domaine de recherche. Le gouvernement ou ceux qui veulent que l'on garde le silence deviennent extrêmement dangereux ... Je commence à croire sincèrement que ces préoccupations sont justifiées. »

Nigel Watson, auteur du Manuel d'enquête sur les OVNI, a déclaré :

« L'idée que des chercheurs qui se consacrent aux OVNIS sont assassinés implique qu'il existe une forme de conspiration et d'organisation contre eux. »

« Cela englobe la théorie des Hommes en Noir [ou 'Men in ', en anglais]. Ceux-ci seraient soit des extraterrestres déguisés en être humain, soit des agents du gouvernement. Leur objectif serait d'empêcher les témoins d'OVNI de rendre publiques leurs observations. Le MIB intimiderait verbalement les gens. Il semble logique qu'ils vont jusqu'à user de la violence et même aller jusqu'au meurtre si besoin. »

Photo : Max Spiers / Facebook

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Publicité