Un « bébé sirène » est né en Inde


Une jeune maman a donné naissance au cinquième « bébé sirène » du monde mais l'a perdu quelques heures plus tard.

Muskura Bibi, 23 ans, a étonné les médecins après avoir donné naissance à un bébé atteint du syndrome de la sirène ou sirénomélie, une affection rare qui provoque une difformité.

Le bébé, dont le sexe n'a pas pu être établi en raison de ses jambes qui étaient fusionnées, n'était que le deuxième enfant né avec ce syndrome en Inde.

Mais les médecins ont été incapables de garder le bébé en vie et il est malheureusement mort quatre heures seulement après sa naissance le mercredi 6 décembre 2017.

« Je n'avais jamais vu un tel bébé auparavant, c'est le premier cas de sirénomélie dans cet Etat et le deuxième dans tout le pays. »

Le Dr Sudip Saha, spécialiste des enfants à l'hôpital Chittaranjan Deva Sadan à Kolkata, explique :

« Le bébé avait une formation normale dans la partie supérieure du corps, mais ses jambes étaient fusionnées sous la taille, et la partie inférieure n'était complètement développée. »

Mme Bibi n'avait pas subi d'échographie et ne pouvait pas se permettre de prendre les médicaments appropriés pendant sa première grossesse.

Le Dr Saha a ajouté que cela signifiait que le fœtus avait une mauvaise circulation et qu'il n'avait pas été correctement nourri.

Le premier « bébé sirène » né en Inde n'a survécu que dix minutes en 2016.

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Une base extraterrestre repérée sur une île près de Venise


De nombreux ufologues affirment que la colline de Savona (située sur l'île de Madonna del Monte, dans la lagune de Venise, en Italie) abrite une base extraterrestre. Des recherches y sont constamment menées pour tenter de la mettre à jour.

Angelo Maggioni a exposé sa théorie lors d'une conférence organisée par « ARIA » (« Associazione Ricerca Italiana Aliena ») le 9 décembre 2017, sur le thème « Tra enigmi e alieni » (« Entre énigmes et extraterrestres »). L'expert explique :

« Nous sommes convaincus de cela. Comment expliquer autrement les observations répétées que nous avons analysées et certifiées ? Ce sont des objets semblables à des drones qui vont tous dans cette zone, au-dessus de cette colline. Il s'agit d'une sorte de base de reconnaissance extraterrestre. »

A. Maggioni, qui est également membre du CUFOM, a fait un recensement des observations accréditées dans la région de Ligurie. Ainsi, il a remarqué que les OVNI étaient particulièrement présents dans la province de Savone.

Massimiliano Sismondo est l'un des témoins de ces observations. Ce dernier a filmé et photographié « une flotte d'objets non identifiés ».

« Ils étaient 25. Je les ai comptés, dans le ciel. Je me souviens de l'heure (23h53), mais plus de la date. J'étais sans voix. Ils se trouvaient tous à la même distance les uns des autres. »

« Mes collègues chercheurs m'ont confirmé que c'était un événement très rare, qui ne se produit qu'une ou deux fois en cent ans. »

Avant le début de la conférence, A. Maggioni et Gabriele Beati ont dévoilé leur objectif de mettre en place un musée destiné à recueillir des éléments, des preuves ainsi que des objets en possession « de ceux qui ont été contactés ou enlevés par des extraterrestres ». Ce projet est baptisé « Museo UFO Evidenza ».

C'est le peintre Gaspare De Lama qui a ouvert cette conférence. Ce dernier affirme avoir été contacté par le « W56 », un groupe d'extraterrestres. L'artiste affirme que ces êtres « connaissaient ses pensées ». Entre les années 1950 et 1970, lui et 20 autres personnes « choisies » ont été en contact avec ces êtres venus d'ailleurs. Les « élues » auraient même été emmenés dans des bases aliens à bord d'OVNI.

Giorgio Baietti était également invité. Celui-ci, originaire de Millesimo, est un expert sur les mystères de Rennes-le-Château.

Source

  • Digg
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • RSS

Publicité